Championnat NCAA de basket-ball 1979

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Championnat NCAA de basket-ball 1979

Généralités
Sport basket-ball
Édition 41e
Lieu Special Events Center, Salt Lake City
Date Du 9 au 26 mars 1979
Participants 40 qualifiés
Palmarès
Tenant du titre Wildcats du Kentucky
Vainqueur Spartans de Michigan State
Finaliste Sycamores d'Indiana State
Meilleur joueur Magic Johnson

Navigation

Le Championnat NCAA de basket-ball 1979 met aux prises 40 équipes s'affrontant en matchs à élimination directe afin de déterminer le champion de la 1re division NCAA de basketball universitaire. Cette édition commence le 9 mars et se termine avec la finale le 26 mars au Special Events Center de Salt Lake City en Utah. Les Spartans de Michigan State, dont la vedette est Magic Johnson, également désigné Most Outstanding Player du tournoi, gagnent la finale sur le score de 75 à 64 face aux Sycamores d'Indiana State de Larry Bird.

Organisation du tournoi[modifier | modifier le code]

C'est la première édition où le classement de l'ensemble des participants au tournoi final est déterminé par le comité de la NCAA Division 1. Dans chacune des quatre régions, les équipes classées de une à six sont directement qualifiées pour le deuxième tour du tournoi. Les équipes classées de sept à dix disputent le premier tour.

La compétition[modifier | modifier le code]

les Sycamores d'Indiana State atteignent le tournoi final de la NCAA en étant invaincu sur la saison. Ils sont ainsi désignés tête de série numéro de la région Midwest. Les trois autres têtes de série sont les Bruins d'UCLA, les Fighting Irish de Notre Dame et les Tar Heels de la Caroline du Nord, ces trois équipes étant respectivement affectées dans les régions West, Mideast, East.

La petite université d'Indiana State, qui atteint pour la première fois de son histoire cette phase, est dirigée par Bill Hodges, jeune entraîneur qui est pour la première fois en charge d'une équipe universitaire, l'entraîneur Bob King ayant connu des problèmes médicaux, anévrisme[1]. Elle est peu médiatisée et doit attendre de disputer sa vingt-sixième rencontre, dernière de la phase régulière, pour se voir diffuser sur une télévision nationale[1]. Avec trois victoires face à Virginia Tech puis Oklahoma et enfin Arkansas en finale régionale, elle se qualifie pour le Final Four, disputé à Salt Lake City.

La région Est voit ses deux têtes de série disparaitre lors de leur premier match, au deuxième tour[2] : les Tar Heels par Penn et Duke par St. John's. Penn, qui a éliminé Iona lors du tour précédent, franchit les deux tours suivants en battant Syracuse puis St. John's[3].

DePaul, tête de série numéro deux de la région West atteint la finale régionale en s'imposant face aux Trojans d'USC puis aux Golden Eagles de Marquette. Ils s'imposent face à UCLA sur le score de 95 à 91.

Magic Johnson est le meneur des Spartans de Michigan State, championne de la Big Ten Conference, l'une des conférences les plus compétitives du pays[4]. Désignés numéro deux de la région Mideast, les Spartans s'imposent 95 à 64 face aux Cardinals de Lamar, 87 à 71 face aux Tigers de LSU, et 80 à 68 face aux Fighting Irish de Notre Dame lors de la finale régionale. Ils se qualifient pour le Final Four pour la première fois depuis 1957[5].

Est[modifier | modifier le code]

  Deuxième tour   Troisième tour   Demi-finales régionales   Finale régionale
                             
                     
 
  (7) Temple 70
 
  (10) St. John's 75  
  (10) St. John's 80
   
    (2) Duke 78  
     
   
       
  (10) St. John's 67
   
    (4) Rutgers 65  
     
   
       
  (3) Georgetown 58
   
    (6) Rutgers 64  
     
   
       
  (10) St. John's 62
   
    (9) Penn 64
  (8) Iona 69
   
  (9) Penn 73  
  (9) Penn 72
   
    (1) North Carolina 71  
     
   
       
  (9) Penn 84
   
    (4) Syracuse 76  
     
   
       
  (4) Syracuse 89
   
    (5) Connecticut 81  
     
   
       
 

Mideast[modifier | modifier le code]

  Deuxième tour   Troisième tour   Demi-finales régionales   Finale régionale
                             
                     
 
  (7) Detroit 87
 
  (10) Lamar 95  
  (10) Lamar 64
   
    (2) Michigan State 95  
     
   
       
  (2) Michigan State 87
   
    (3) LSU 71  
     
   
       
  (3) LSU 71
   
    (6) Appalachian State 57  
     
   
       
  (2) Michigan State 80
   
    (1) Notre Dame 68
  (8) Tennessee 97
   
  (9) E Kentucky 81  
  (8) Tennessee  
   
    (1) Notre Dame 73  
     
   
       
  (1) Notre Dame 79
   
    (5) Toledo 71  
     
   
       
  (4) Iowa 72
   
    (5) Toledo 74  
     
   
       
 

Midwest[modifier | modifier le code]

  Deuxième tour   Troisième tour   Demi-finales régionales   Finale régionale
                             
                     
 
  (7) Weber State 81
 
  (10) New Mexico State 78*  
  (7) Weber State 63
   
    (2) Arkansas 74  
     
   
       
  (2) Arkansas 73
   
    (3) Louisville 62  
     
   
       
  (3) Louisville 69
   
    (6) South Alabama 66  
     
   
       
  (2) Arkansas 71
   
    (1) Indiana State 73
  (8) Virginia Tech 70
   
  (9) Jacksonville 53  
  (8) Virginia Tech 69
   
    (1) Indiana State 86  
     
   
       
  (1) Indiana State 93
   
    (5) Oklahoma 72  
     
   
       
  (4) Texas 76
   
    (5) Oklahoma 90  
     
   
       
 

* Après prolongation

Ouest[modifier | modifier le code]

  Deuxième tour   Troisième tour   Demi-finales régionales   Finale régionale
                             
                     
 
  (7) USC 86
 
  (10) Utah State 67  
  (7) USC 78
   
    (2) DePaul 89  
     
   
       
  (2) DePaul 62
   
    (3) Marquette 56  
     
   
       
  (3) Marquette 73
   
    (6) Pacific 48  
     
   
       
  (2) DePaul 95
   
    (1) UCLA 91
  (8) Utah 88*
   
  (9) Pepperdine 92  
  (9) Pepperdine 71
   
    (1) UCLA 76  
     
   
       
  (1) UCLA 99
   
    (4) San Francisco 81  
     
   
       
  (4) San Francisco 86
   
    (5) BYU 63  
     
   
       
 

* Après prolongation

Final Four[modifier | modifier le code]

Vue du haut des gradins de l'intérieur du Special Events Center, lors d'une compétition de gymnastique.
Special Events Center, lieu où se déroule le Final Four.
Demi-finales Finale
26 mars
       
 E9 Penn  67
 ME2 Michigan State  101  
 ME2 Michigan State  75
 
   MW1 Indiana State  64
 MW1 Indiana State  76
 W2 DePaul  74  
Troisième place
 
 E9 Penn  93
 W2 DePaul  96

Disputé au Special Events Center de Salt Lake City, le Final Four voit les Sycamores s'imposer 76 à 74 face à DePaul pour disputer le titre national. Ils deviennent la huitième équipe de l'histoire à atteindre la finale du Final Four sans connaitre la moindre défaite de la saison[6]. Larry Bird, qui a marqué successivement 22, 29, 31 lors des trois rencontres précédentes du tournoi final, inscrit 35 points, capte 16 rebonds et délivre 9 passes[6].

La deuxième demi-finale est moins serrée : Magic Johnson réussit un triple-double avec 29 points, 10 rebonds et 10 passes lors de la demi-finale contre Pennsylvanie[7]. Il est secondé par Greg Kelser qui réussit 28 points, les Spartans s'imposant finalement 101 à 67.

L'affrontement entre les deux stars de chaque équipe est l'événement attendu par tous. Lors de la réunion d'avant match l'équipe de NBC qui produit le match décide finalement de remplacer le documentaire initialement prévu sur Bob King, empêcher d'entrainer depuis le depuis de la saison pour un problème médical : Don Ohlmeyer, le producteur exécutif, résume ceci par un : « Qui se préoccupe de Bob King. Qu'est ce qu'on a sur Magic et Bird ? »[8].

Magic Johnson remporte cet affrontement en inscrivant 24 points. Bird, qui s'est fracturé le puce gauche trois semaines plus tôt contre New Mexico State lors du tournoi de la Missouri Valley Conference[9] est gêné par une défense de zone qui limite son influence[9]. Il est réduit à 7 réussites sur 21 tirs tentés, pour un total de 19 points, et seulement deux passes décisives : c'est son pire match de toute sa carrière universitaire. Michigan s'impose finalement sur le score de 75 à 64[10]. Bird admet plus tard que si les deux équipes se rencontreraient dix fois, les Spartans remporteraient huit de celles-ci[11].

26 mars 1979 Rapport Michigan State 75-64 Indiana State  
Affluence : 15 410
Score par mi-temps : 37–28, 38–36
Pts : Magic Johnson 24
Rebs : Greg Kelser 8
Pts : Larry Bird 19
Rebs : Larry Bird 13

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en)Phil Richards, « 30 years ago, Larry Bird and Magic Johnson's matchup changed basketball », sur indystar.com,‎ 26 mars 2009
  2. Les équipes classées de un à six de chaque région sont dispensées d'un premier tour. Elles sont rejointes par les deux équipes vainqueures du premier tour disputé par les équipes classées de sept à dix.
  3. (en) Michele Cleary, « Road to the Final Four »,‎ 24 mars 2010
  4. (en) « FEATURE/I was Born to be a Spartan: My Life Earvin 'Magic' Johnson Spring 1993 », sur alumni.msu.edu
  5. (Michigan State Spartans, p. 9)
  6. a et b (The Big Dance: The Story of the NCAA Basketball Tournament, p. 69)
  7. (en) « Top 5 MSU players in history of NCAA tournament », sur lansingstatejournal.com,‎ 20 mars 2013
  8. (When March Went Mad: The Game That Transformed Basketball, p. 2)
  9. a et b (en) « Bird-Magic showdown of 1979 was start of something special », sur usatoday30.usatoday.com,‎ 10 avril 2009
  10. (en)Gordon Monson, « Bird-Magic » The night March Madness began in SLC », sur sltrib.com,‎ 21 mars 2009 (consulté le 23 novembre 2011)
  11. (en) Jackie MacMullan, « A Jewel Of A Duel - MARCH 26, 1979: BIRD MEETS MAGIC FOR THE NCAA TITLE », sur si.com,‎ 29 novembre 2009