Château de Bentomiz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Bentomiz
Nom local Castillo de Bentomiz
Début construction XIe siècle
Protection Bien d'intérêt culturel
Coordonnées 36° 49′ 02″ N 4° 01′ 34″ O / 36.8173, -4.026 ()36° 49′ 02″ Nord 4° 01′ 34″ Ouest / 36.8173, -4.026 ()  
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Andalousie Andalousie
Province Malaga
Municipalité Arenas

Géolocalisation sur la carte : Andalousie

(Voir situation sur carte : Andalousie)
Château de Bentomiz

Le château de Bentomiz, est une ancienne forteresse construite sur un coteau, proche du village espagnol d'Arenas, dans la province andalouse de Malaga, à 711 mètres d'altitude. Cette forteresse notée sur un document signé par Abd Allah, roi zirí de Grenade au XIe siècle, fut reprise par le roi catholique espagnol en 1487[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est impossible de présenter ce village sans référence au château de Bentomiz qui date de l'époque des Ibères et dont il ne reste qu'une muraille extérieure et quelques créneaux. Les Phéniciens, les Grecs et les Romains ont certainement occupé les lieux[2]. Plus de trente villages aux alentours possèdent des mosquées (actuellement des églises) qui attestent l'influence des dynasties berbères africaines, Almohades et Mérinides[3].

Les Arabes ont par la suite, occupé puis fortifié et transformé en défense le château qui, avec ceux de Comares et de Zalía, furent considérés comme les trois bastions musulmans les plus importants de la région du centre de l'Axarquía[4].

Après la reconquête, les chrétiens habitants le château, par l'intermédiaire d'un pacte passé avec Ferdinand II d'Aragon le Catholique (Fernando II de Aragón, "El Católico"), retrouvèrent leur religion et leurs coutumes, qu'ils avaient perdus après la révolte maure, en obéissance à Abén Humeya, roi de Grenade. Bentomiz, était rattaché au district de Velez-Malaga avant la conquête de 1487. Recensé par le diocèse de Malaga en 1492, on attribuait au château de Bentomiz, quelques 7 500 défenseurs dont 39 chefs de famille, 156 habitants, et 58 familles musulmanes. La plupart seront en fuite, laissant leurs biens, et habitants les villages d'Algarrobo, de Torrentes et Alcalayn[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://es.wikipedia.org/w/index.php?title=Castillo_de_Bentomiz&oldid=cur
  2. http://www.malaga-info.com/archivo/arenas_es.htm
  3. Aguilar Garcia : Malaga mudéjar, Architectura civil y religiosa - Universidad de Malaga : 1979 page 37
  4. Aguilar Garcia : Malaga mudéjar, Architectura civil y religiosa - Universidad de Malaga : 1979 page 37
  5. Campagnes et paysans d'Al-Andalus (VIIIe-XVe s.) : - Vincent Lagardère - Publié par Maisonneuve & Larose : 1993 page 97 - ISBN 2706810696, ISBN 9782706810695

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]