Centre des jeunes dirigeants d'entreprise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Centre des Jeunes Dirigeants)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CJD.

Le CJD, mouvement patronal créé par Jean Mersch en 1938 sous le nom initial de CJP (Centre des Jeunes Patrons), rassemble plus de 3500 chefs d'entreprise et cadres dirigeants engagés pour mettre en œuvre un libéralisme responsable. Présent sur tout le territoire à travers plus de 100 implantations, le CJD est représentatif des entreprises françaises en termes de secteurs d'activité et de taille.

Objectifs[modifier | modifier le code]

Le CJD n’a pas pour objectif de défendre des intérêts catégoriels, mais d’accompagner dans sa mission tout jeune dirigeant soucieux d’améliorer sa performance et celle de son entreprise. L'ambition du CJD est de promouvoir des idées nouvelles pour rendre l'entreprise à la fois plus compétitive et plus humaine. Jeune (moins de 45 ans pour les fonctions électives), le «jeune dirigeant» rejoint le CJD pour défendre des valeurs, se former à son métier de dirigeant-entrepreneur, prendre du recul, rompre son isolement, partager avec d'autres jeunes dirigeants des préoccupations semblables en toute confidentialité et profiter de toute la richesse d'un réseau convivial.

Activité en France et à l'International[modifier | modifier le code]

Le CJD, c’est :

  • Un Mouvement présent sur toute la France
  • 17 régions pour 107 associations locales (ou "sections")
  • Une présence en Tunisie (création du CJD Tunisie en 1998), au Maroc (création du CJD Maroc en 2001), au Québec (création du CJD Québec en 2007), en République tchèque (création en 2008) en Algérie (création en 2008), au Bénin (création en 2009) et en Mauritanie (création en 2010).
  • Des correspondants locaux à travers le monde (Australie, Canada, Chili, Chine, Finlande, Grande-Bretagne, Pologne, Espagne, Suède, États-Unis (Chicago, New York, San Francisco) et Vietnam.

Publications[modifier | modifier le code]

Le CJD a publié de nombreux ouvrages dont "L'entreprise au XXIème siècle", (Editions Flammarion (1996), "L'Homme est capital", Edition Vettter (1998) Osez le bonheur, Vers un libéralisme responsable - 44 propositions pour une entreprise plus humaine (Éditions d'organisation, 2004) et Éloge du développement collectif (2006).

Il a également publié de nombreux rapports dont (liste non exhaustive) :

  • « Retraites : la vie devant soi » (2002)
  • « Entreprises et administration : passer de la défiance à la confiance – enquête, analyse et propositions sur la simplification administrative » (2002)
  • « Les groupements d'employeurs » (2004)
  • « Comment redonner de la valeur au travail - 12 propositions pour un management différencié » (2006)
  • « 11 propositions un libéralisme responsable » (2007)
  • « 70 ans d'anticipation, 7 idées pour révolutionner la France » (2008)
  • « Dialogue social : explorons ensemble de nouvelles voies » (2009)
  • « Guide de l'engagement sociétal » (2011)
  • « Panorama des PME » (2011)
  • « Vers un dialogue social territorial » (2012)

Présidents Nationaux[modifier | modifier le code]

Secrétaires généraux[modifier | modifier le code]

  • 1938-1940 : Jean Philippe Dubois
  • 1941-1942 : Jean Louis Silvain
  • 1942-1943 : Pierre Fromageot
  • 1943-1944 : Robert Maupoil
  • 1944-1952 : Jean Predseil
  • 1952-1956 : Henri Delhotal
  • 1957-1962 : Alain Grzybowski
  • 1962-1968 : Daniel Huguenin
  • 1968-1971 : Dominique Tulasne
  • 1971-1975 : Pierre Castagnou
  • 1975-1976 : Jean Paul Fabry
  • 1976-1977 : Jean Gautier
  • 1977-1979 : Jacques de Saint Martin
  • 1979-1983 : Maurice Bellot
  • 1983-1986 : Philippe Guihaume
  • 1986-1989 : Jean Luc Pothet
  • 1989-1990 : Luc Bernimolin
  • 1991-1991 : Jean Jacques David
  • 1992-1993 : Marc Gazan
  • 1993-2001 : Yves Pinaud
  • 2002-2007 : Hervé de Ruggiero
  • 2008-2011 : Emmanuelle Peres
  • 2013 -Adeline Mongrue

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Florent Le Bot, "La naissance du Centre des jeunes patrons (1938-1944). Entre réaction et relève", Vingtième siècle, revue d'Histoire, n° 114, avril-juin 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]