Carmine Abate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carmine Abate

Carmine Abate (né le 24 octobre 1954 (60 ans) à Carfizzi) est un écrivain italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carmine Abate passe son enfance à Carfizzi, un petit village arberèche de Calabre. Après des études en lettres à l’université de Bari, il déménage à Hambourg, la ville où résidait son émigré de père. Là, il enseigne dans une école pour les enfants d'immigrants et commence à écrire ses premiers récits. En 1984, est édité son premier recueil de nouvelles Den Koffer und weg, suivi, en 1984, d’un essai en allemand, écrit en collaboration avec Meike Berhmann, Die Germanesi, racontant l’histoire et la vie d’une communauté immigrée calabraise.

Par la suite, il retourne en Italie, et s’installe à Besenello dans le Trentin, où il enseigne et poursuit son travail d’écrivain. Il est l’auteur de nombreux romans et récits à succès. Lors de l’année scolaire 2008/2009, il est proposé au programme dans les écoles italiennes des auteurs d'origine calabraise.

Les thèmes dominants dans ses œuvres de fiction sont la mémoire des traditions culturelles, en particulier les petites communautés arberèches, et la rencontre avec les gens qui vivent là où a lieu la plus forte émigration des pays du Sud. Les récits de Carmine Abate, qui, jeune homme, a émigré en Allemagne pour chercher du travail, sont le résultat de son expérience directe en Allemagne et en Italie du Nord. Dans certaines de ses œuvres, en particulier dans le recueil de nouvelles intitulé Il Muro dei Muri, l’accent est mis sur celui qui est le véritable ennemi de la société, le racisme. Les thèmes de la haine et de l’intolérance, chez Carmine Abate, sont traités dans un langage personnel, mélange de termes en italien, arberèche et allemand, dans un style faussement simple, lisse et facile à comprendre, mais surtout qui donne du plaisir à lire.

En septembre 2012, il remporte le prix Campiello pour La collina del vento

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • La Ronde de Costantino, [«  Il ballo tondo »], trad. de Nathalie Bauer, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Cadre Vert », 2002, 219 p. (ISBN 2-02-048660-1)
  • La Moto de Skanderbeg, [« La moto di Scanderbeg »], trad. de Nathalie Bauer, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Cadre Vert », 2003, 256 p. (ISBN 2-02-049198-2)
  • Entre deux mers, [« Tra due mari »], trad. de Nathalie Bauer, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Cadre Vert », 2004, 224 p. (ISBN 2-02-053899-7)
  • La Mosaïque de la grande époque, [« Il mosaico del tempo grande »], trad. de Nathalie Bauer, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Cadre Vert », 2008, 293 p. (ISBN 978-2-02090661-6)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]