Auguste de Hohenlohe-Öhringen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Auguste de Hohenlohe-Öhringen

Auguste de Hohenlohe-Öhringen, né le 27 novembre 1784 à Breslau et mort le 15 février 1853 au château de Slawentziz, est un prince de la maison de Hohenlohe issu de la branche luthérienne des Hohenlohe-Ingelfingen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le prince Auguste est le seul fils, parmi sept sœurs, du prince Frédéric-Louis de Hohenlohe-Ingelfingen (1746-1818) et de la princesse, née comtesse von Hoym (1763-1840). Il hérite des biens de son père en 1806 qui ne voulait pas que sa principauté passe au royaume de Wurtemberg. Le titre de prince devient alors Hohenlohe-Öhringen. Le prince entre toutefois au service du Wurtemberg. Il préside l'assemblée des seigneurs du Wurtemberg en 1815-1816 et de 1820 à 1830 la chambre royale des seigneurs du Wurtemberg. Il sera premier camérier de cette institution jusqu'en 1849. Ses fils Hugues et Frédéric en font aussi partie.

Lorsque son père meurt en 1818, il hérite des domaines de Slawenzitz et Lassowitz en Haute-Silésie, aujourd'hui en Pologne, ainsi que d'Oppurg en Thuringe.

Il était lieutenant-général de l'armée du Wurtemberg.

Famille[modifier | modifier le code]

Le prince appartient à la branche évangélique-luthérienne des Hohenlohe. Il épouse, le 28 septembre 1811 à Ludwigsbourg, la princesse Louise de Wurtemberg (1789-1851), fille du prince Eugène-Frédéric de Wurtemberg et sœur du général de l'armée impériale russe Eugène de Wurtemberg. Elle lui donne quatre enfants :

Source[modifier | modifier le code]