Anthroposémiotique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Anthroposémiotique est une branche de l'anthropologie et de la sémiotique qui étudie l'Homme en relation avec son environnement. Cette relation serait constituée d'un processus double de communication.

  • Il y a d'abord l'environnement qui émet des signaux de toutes sortes, reçus par les récepteurs sensitifs de l'humain (les 5 sens). Il s'ensuit un décodage et un classement des signaux perçus, pour en permettre l'interprétation.
  • Il y a ensuite le processus de signification de l'environnement, c'est-à-dire que l'Homme attribue du savoir et du sens dans le cosmologique, savoir qui vient s'inscrire comme création culturelle partagée. Les savoirs sur l'environnement sont de trois niveaux : sémantique (nomination et classification), encyclopédique (définition, disséquation et conceptualisation multi-axiales), symbolique (associations métaphoriques porteuses de nouveau sens, hors-nature).

Par l'entremise de ces deux processus, l'accès au réel n'est alors qu'expérience subjective, comprenant une part de réel, une part de social (culturel) et une part de narré (narration de son expérience idiosyncratique).

L'anthroposémiotique permet l'étude de ces processus mais également toutes ses productions, relations et mises en actes dans le quotidien.

Références[modifier | modifier le code]

Dan Sperber, Le symbolisme en général,‎ 1974

Voir aussi[modifier | modifier le code]