Anne Bragance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anne Bragance, née à Casablanca en 1945, est une écrivaine française. Elle vit aujourd'hui dans le sud de la France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anne Bragance a grandi à Casablanca dans un milieu cosmopolite où se mélangeaient le français, l’espagnol, l’italien et l’arabe. Elle arrive en France, à Paris à l’âge de 16 ans, y apprend le français et se consacre à l’écriture. À vingt-huit ans elle écrit son premier roman : « Tous les désespoirs vous sont permis ».

Elle reçoit le prix Chronos pour deux de ses livres : Passe un ange noir et La reine nue[1].

Œuvres publiées[modifier | modifier le code]

  • 1973 : Tous les désespoirs vous sont permis, Flammarion.
  • 1975 : La Dent de rupture, Flammarion.
  • 1977 : Les Soleils rajeunis, Seuil.
  • 1978 : Changement de cavalière, Seuil.
  • 1979 : Clichy sur pacifique, Seuil.
  • 1983 : Une valse noire, Seuil.
  • 1983 : Le Damier de la reine, Mercure de France.
  • 1983 : L'Été provisoire, Mercure de France.
  • 1984 : Virginia Woolf ou la Dame sur le piédestal, Editions des femmes.
  • 1985 : Charade, Mercure de France.
  • 1986 : Bleu indigo, Grasset.
  • 1989 : La Chambre andalouse, Grasset.
  • 1991 : Anibal, Laffont.
  • 1992 : Le Voyageur de noces, Laffont.
  • 1993 : Une journée au point d'ombre, Laffont.
  • 1994 : Le Chagrin des Resslingen, Julliard.
  • 1995 : Mata Hari, Belfond.
  • 1996 : Les Cévennes, Equinoxe.
  • 1996 : Rose de pierre, Julliard.
  • 1998 : La Correspondante anglaise, Stock.
  • 1999 : Le Fils-récompense, Stock.
  • 2001 : Le Lit, Actes Sud.
  • 2003 : Casus Belli, Actes Sud.
  • 2004 : La Reine nue, Actes Sud.
  • 2005 : Une enfance marocaine, Actes Sud.
  • 2005 : L'Heure magique de la fiancée du pickpocket, Mercure de France.
  • 2005 : Danseuse en rouge, Actes Sud.
  • 2007 : Un goût de soleil, Nil.
  • 2008 : Passe un ange noir, Mercure de France.
  • 2009 : Une succulente au fond de l’impasse, Mercure de France.
  • 2001 : Une affection de longue durée, Mercure de France.
  • 2012 : Solitudes, Presses de la Cité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]