Amstrad CPC 6128

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amstrad CPC 6128

L'Amstrad CPC 6128 est une évolution de l'Amstrad CPC 464 à l'intérieur de la gamme des Amstrad CPC. Il disposait du même processeur Z80 à 4 MHz, mais était doté de 128 ko de mémoire vive (dont 64 ko de mémoire paginée) au lieu de 64 ko, et de 48 ko de mémoire morte au lieu de 32 ko. En plus il disposait d'un lecteur de disquette 3 pouces dont la capacité pouvait aller jusqu'à 178 ko par face, beaucoup plus rapide que le lecteur de cassette, et intégrait un langage BASIC en mémoire morte. Il était livré avec des disquettes comportant deux versions du système d'exploitation CP/M (CP/M 2.2 et CP/M 3+) et de nombreux utilitaires.

Dérivé du CPC 464, le CPC 6128 disposait en pratique de moins de mémoire vive accessible pour l'utilisateur BASIC que son prédécesseur. D'une part les 128 ko de RAM étaient en réalité constitués de 64 ko de mémoire paginée, d'autre part son système d'exploitation chargeait le pilote du lecteur de disquettes en plus du pilote du lecteur de cassettes.

Anecdote[modifier | modifier le code]

En raison de son prix modique (4 990 francs français avec un écran couleur) et de sa capacité mémoire jugée énorme pour l'époque, le 6128 remporta un beau succès dans les hypermarchés, mais restait lié aux fameuses disquettes 3 pouces (et non 3 pouces 1/2) difficiles à se procurer. L'hebdomadaire Hebdogiciel annonça dans un numéro de 1er avril la sortie imminente du CPC 5512, un 6128 équipé d'un lecteur de disquettes 5"1/4, accompagné d'une prétendue photo de ce nouveau modèle (en fait, un montage habile). Cela eut pour effet selon le constructeur de figer immédiatement les ventes du 6128 en France pendant une semaine… et de valoir un procès intenté par Amstrad à l'hebdomadaire en question[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]


Lien externe[modifier | modifier le code]