Amstrad CPC 664

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amstrad CPC 664
Une variante du CPC 664 (marque Schneider).
Une variante du CPC 664 (marque Schneider).
Fabricant Amstrad
Famille Amstrad CPC
Type Ordinateur personnel
Date de sortie Printemps 1985[1]
au mois de mai[2].
Fin de production Fin 1985[1].
Média disquette 3 pouces
Environnement Locomotive BASIC 1.1
Processeur Zilog Z80A (8 bits) à 4 MHz
Mémoire
Prédécesseur Amstrad CPC 464
Successeur Amstrad CPC 6128

L’Amstrad CPC 664 est un ordinateur personnel de la lignée des Amstrad CPC, qui succède à l’Amstrad CPC 464. Cet ordinateur basé sur le processeur Zilog Z80 est sorti au printemps 1985 et s'est vendu à environ 10 000 exemplaires en raison de son prix très bas[1]. Les principales différences par rapport au 464 sont  :

Historique[modifier | modifier le code]

Le CPC 664 a été imaginé par William Poel[Note 1]. Cet ordinateur était selon lui « une évolution naturelle ». Il aurait inséré un lecteur de disquettes dans un CPC 464, ce qui aurait étonné Alan Sugar[2].

Description[modifier | modifier le code]

Cet ordinateur est équipé du processeur Zilog Z80A (8 bits) cadencé à 4 MHz, de 64 Ko de mémoire vive (RAM) et de 48 Ko de mémoire morte (ROM) dont 32 Ko pour la ROM du CPC 664 et 16 Ko pour l'Amsdos[1]. Le lecteur de disquette est un 3 pouces Hitachi[1]. Ce format a été choisi car il était moins coûteux que les autres[2]. Le clavier utilisé était différent de celui du CPC 464. Les différences concernaient la couleur des touches et la disposition des touches de direction. La membrane du clavier était plus fragile[2]. Le BASIC intégré Locomotive BASIC, passe de la version 1.0 à la version 1.1, et apporte des améliorations (des commandes telles que FILL, FRAME et MASK sont ajoutées[1]).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. William Poel est le fondateur d'Amsoft.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) « CPC 664 », sur old-computers.com (consulté le 2 juillet 2014)
  2. a, b, c et d « LE CPC 664 », sur amstrad.cpc.free.fr (consulté le 2 juillet 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]