Aku Pema

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aku Pema (tibétain : ཨ་གུ་པད་མ་ ; Wylie : a gu pad ma; tibétain de l'Amdo : akʰɯ panma) est une chanson tibétaine écrite par le chanteur tibétain Palgon (Wylie : dpal mgon, tibétain de l'Amdo : [χʷalɡon]). Les paroles de ce chant évoquent l’absence d’une personne surnommée Oncle (Aku) Lotus (Péma). Quand les Tibétains entendaient cette chanson, ils reconnaissaient en Oncle Lotus le 14e Dalai Lama, dont l'absence du Tibet les rend si triste. Oncle Lotus est le nom du dalaï lama en Amdo. La chanson était très populaire à Lhassa avant d'être interdite au Tibet et d'être reprise par les Tibétains en exil[1].

Ce chant a remporté le prix des meilleurs paroles en 2003, lors des Tibetan Music Awards[2].

Techung, Tsering Wangmo, Tshering Wangdu, Tenzin Gönpo, et Kelsang Chukie Tethong sont quelques-uns des artistes tibétains en exil ayant interprétés cette chanson.

Paroles[modifier | modifier le code]

Oncle Lotus
Par Palgon (original en tibetain)

Hé, oncle Lotus !
L'aigle sauvage possède un collier de neige
Quand il s'envole, il est un ornement pour le ciel.
Quand il descend, il est un ornement pour les montagnes rocheuses,
Mais quand tu n'es pas là, tous les rochers sont vides.
Hé oncle Lotus !
Le jars possède un collier d'or,
Quand il y va, il est un bonheur pour le lac
Quand il se rapproche, il est un ornement pour le lac
Mais quand tu n'es pas là, la rive est vide.
Hé oncle Lotus !
Le jeune homme possède une voix de stentor
Quand il s'en va, il est un ornement pour ceux de son âge
Quand il revient, il est un bonheur pour les siens,
Mais quand tu n'es pas là, mon esprit est vide.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Paul Ribes, Akhu Pema, histoire d'un chant de résistance, Lettre du Tibet, octobre 2002
  2. (en) « The first-ever Tibetan music awards 2003 », Music Tibet (consulté le 2008-05-26)

Liens externes[modifier | modifier le code]