Ahmed Jaabari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ahmed Jaabari
أحمد الجعبري
Fonctions
3e commandant de l'armée du Hamas
200314 novembre 2012
Biographie
Date de naissance 1960
Lieu de naissance Gaza (Liban)
Date de décès 14 novembre 2012
Nationalité Drapeau de la Palestine Palestine
Diplômé de Université islamique de Gaza

Ahmed al-Jaabari (arabe : أحمد الجعبري), né en 1960 et assassiné le 14 novembre 2012, est une personnalité politique palestinienne. Il a été le chef des brigades Izz al-Din al-Qassam, branche armée du mouvement politico-religieux palestinien Hamas.

Ahmed est devenu commandant et chef exécutif de la branche armée du Hamas lorsque à la suite d'un raid israélien en 2003, Mohammad Deïf est blessé[1].

Il est personnellement impliqué dans l’enlèvement du soldat franco-israélien Gilad Shalit. C'est lui qui a remis personnellement le soldat israélien aux médiateurs égyptiens le 18 octobre 2011[2].

Il œuvre pour la coopération avec Israël[3] dans un contexte où le Hamas tente de bloquer les tirs de roquette de petits mouvements indépendantistes en direction d'Israël et en arrêtant les militants de ces mouvements[4].

Ahmed négociait également des accords de paix avec Israël avec l'aide du gouvernement égyptien[5],[6]. Il est assassiné le 14 novembre 2012 lors d'une frappe aérienne, au début de l'opération militaire israélienne « Pilier de défense »[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]