Affaire Balco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'affaire Balco est un scandale de dopage qui touche le sport américain au printemps 2003. Il tient son nom du Laboratoire Balco (Bay Area Laboratory Co-Operative), propriété de Victor Conte.

Déroulement[modifier | modifier le code]

L'affaire commence en juin 2003 par un appel téléphonique, alors anonyme, de l'entraîneur d'athlétisme Trevor Graham (ex-entraîneur de Marion Jones) à l'USADA. Dans cet appel, il accusait des athlètes d'avoir recours à une substance indétectable aux contrôles, la THG (tétrahydrogestrinone). Il désignait Victor Conte comme organisateur du trafic. Une perquisition effectuée au siège du laboratoire Balco le 3 septembre 2003 permettait de découvrir des hormones de croissance, des stéroïdes et une liste de clients parmi lesquels[1] :

Le 15 juillet 2005, Victor Conte et Greg Anderson évitent le procès en plaidant coupable et en concluant un accord financier. Victor Conte est condamné à quatre mois de prison et quatre mois de résidence surveillée[2].

Le 15 novembre 2007, Barry Bonds est poursuivi pour parjure[3].

En décembre 2007, le San Francisco Chronicle révèle que la sprinteuse Marion Jones a elle aussi consommée de la THG en 2000-2001[4]. Le 11 janvier 2008, est condamnée à six mois de prison pour parjure. Elle est incarcérée le 7 mars 2008.

Le 4 avril 2008, la cycliste Tammy Thomas est reconnue coupable de parjure[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]