Abdoul Karim Camara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monument à la mémoire d'Abdoul Karim Camara, dit « Cabral », à Bamako.

Abdoul Karim Camara, dit Cabral, est un leader étudiant malien, né le 2 juillet 1955 et mort assassiné le 17 mars 1980 à Bamako.

Étudiant en philosophie, Abdoul Karim Camara est élu le 18 février 1980 président de l’Union des élèves et étudiants du Mali (UNEEM) lors du congrès qui se tient dans la clandestinité[1]de cette organisation récemment dissoute par le régime autoritaire de Moussa Traoré. Le congrès lance un mot d’ordre de grève pour réclamer la libération de lycéens arrêtés lors de manifestation à Ségou. Des manifestations étudiantes sont violemment réprimées[2]. Abdoul Karim Camara est arrêté le 16 mars 1980. Il est torturé au camp para de Djicoroni à Bamako et assassiné le lendemain[3].

Depuis la chute de Moussa Traoré et la mise en place de la démocratie au Mali, l’assassinat d’Abdoul Karim Camara est commémoré chaque année le 17 mars[4]. Un monument en son souvenir a été érigé à Bamako et le lycée de Ségou porte son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Qui était au juste Cabral ?, Les Échos, 14 mars 2008 malikounda.com
  2. Catherine Coquery-Vidrovitch, Histoire africaine du XXe siècle, Groupe Afrique noire, cahier N°14-15, L’Harmattan, juin 2002
  3. Ogopémo Ouologuem, Abdoul Karim Camara « Cabral » Le militantisme exemplaire, Les échos, 14 mars 2008 malikounda.com
  4. modibo Diallo, Anniversaire d’un Assassinat : 17 Mars 1980 – 17 Mars 2009 Cabral, un exemple de droiture, Le 26 mars, 17 mars 2009 maliweb.net