Abdoul Karim Camara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monument à la mémoire d'Abdoul Karim Camara, dit « Cabral », à Bamako.

Abdoul Karim Camara, dit Cabral, est un leader étudiant malien, né le et mort assassiné le à Bamako.

Étudiant en philosophie, Abdoul Karim Camara est élu le président de l’Union des élèves et étudiants du Mali (UNEEM) lors du congrès qui se tient dans la clandestinité[1]de cette organisation récemment dissoute par le régime autoritaire de Moussa Traoré. Le congrès lance un mot d’ordre de grève pour réclamer la libération de lycéens arrêtés lors de manifestation à Ségou. Des manifestations étudiantes sont violemment réprimées[2]. Abdoul Karim Camara est arrêté le . Il est torturé au camp para de Djicoroni à Bamako et assassiné le lendemain[3].

Depuis la chute de Moussa Traoré et la mise en place de la démocratie au Mali, l’assassinat d’Abdoul Karim Camara est commémoré chaque année le 17 mars[4]. Un monument en son souvenir a été érigé à Bamako et le lycée de Ségou porte son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Qui était au juste Cabral ?, Les Échos, 14 mars 2008 malikounda.com
  2. Catherine Coquery-Vidrovitch, Histoire africaine du XXe siècle, Groupe Afrique noire, cahier N°14-15, L’Harmattan, juin 2002
  3. Ogopémo Ouologuem, Abdoul Karim Camara « Cabral » Le militantisme exemplaire, Les échos, 14 mars 2008 malikounda.com
  4. modibo Diallo, Anniversaire d’un Assassinat : 17 Mars 1980 – 17 Mars 2009 Cabral, un exemple de droiture, Le 26 mars, 17 mars 2009 maliweb.net