Zorge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Zorge
Commune de Walkenried
Zorge
Vue depuis le clocher-tour
Blason de Zorge
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Lower Saxony.svg Basse-Saxe
Arrondissement
(Landkreis)
Göttingen
Code postal 37449
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
03 1 56 016
Indicatif téléphonique 05586
Immatriculation OHA
Démographie
Population 984 hab. (31 déc. 2015)
Densité 445 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 38′ 12″ nord, 10° 38′ 05″ est
Altitude 340 m
Superficie 221 ha = 2,21 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Basse-Saxe
Voir sur la carte topographique de la Basse-Saxe
City locator 14.svg
Zorge
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Zorge
Liens
Site web www.rathaus.walkenried.de

Zorge est une localité de la commune de Walkenried, appartenant à l'arrondissement de Göttingen, situé dans le land de Basse-Saxe, Allemagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Zorge est une station climatique qui se situe dans le sud du Harz, au sein du parc naturel. C'est un village-rue qui longe le cours de la Zorge sur 3 km. Entouré de forêts, il est dominé à l'ouest par le Großer Staufenberg (554 m) et le Hoheharz (584 m) et à l'est par le Jagdkopf (603,1 m) et l'Eichenberg (495,1 m). A l'est et au sud-est, Zorge est limitrophe de la Thuringe.

Communes limitrophes de Zorge
Harz Harz Hohegeiß
Wieda Zorge Ellrich
Harz Walkenried Harz

La berzelianite, la clausthalite, la crookesite, la naumannite, la stibiopalladinite, la tiemannite et la umangite sont parmi les minéraux découverts dans la fosse Brummerjahn.

Histoire[modifier | modifier le code]

Zorge est mentionné pour la première fois en 1249, lorsque les moines de l'abbaye de Walkenried y construisent une fonderie ; ayant reçu ce privilège de l'empereur Henri VI du Saint-Empire. Les minerais de cuivre et de métaux de transition proviennent alors du Rammelsberg. La première fonderie à haut fourneau est construite en 1540. De l'hématite est découverte en 1571. L'extraction se fait en partie à ciel ouvert. Entre 1819 et 1822, l'usine sidérurgique Fürstlich Braunschweigische Hüttenwerke coule l'obélisque de la place Löwenwall de Brunswick. À partir de 1824, l'éditeur Eduard Vieweg, détenteur d'une licence américaine Columbia, fait fabriquer des presses typographiques. De 1836 à 1879, l'usine d'état Staatliche Maschinenfabrik in Zorge fabrique des locomotives et des wagons[1] qui seront mis en service sur la première voie ferrée à vocation industrielle du pays reliant la mine de Braunesumpfe aux hauts fourneaux de Blankenburg [2]. Jusqu'en 1899 Zorge est un relais de la poste à cheval sur la route de Brunswick à Blankenburg. En 1896 le dernier haut fourneau s'éteint et la dernière usine ferme en 1916. Une ligne de chemin de fer d'intérêt local, longue de 7,5 km, est ouverte en 1907 en direction d'Ellrich en Thuringe permettant d'expédier le minerai. En 1945, à la suite de la partition du pays, la ligne est fermée. Au contraire, la fabrique de tracteur Normag quitte Nordhausen pour s'installer dans un premier temps à Zorge. Les années 1920 voient le début de la vocation touristique de la station.

Zorge, dépendant du Duché de Brunswick-Lunebourg depuis 1593, est donné en nantissement de 1673 à 1693 au Duché de Saxe-Gotha. En 1918 Zorge fait partie de l'État libre de Brunswick puis intègre l'arrondissement de Blankenburg en Basse-Saxe en 1946. En la commune de Zorge est incorporée à l'arrondissement d'Osterode am Harz puis fusionne avec celle de Walkenried le .

Localisation de Zorge dans l'arrondissement d'Osterode am Harz

Transport[modifier | modifier le code]

La localité est desservie par la ligne de bus 470 (Bad Sachsa – Walkenried – Zorge – Hohegeiß – Braunlage).

Attractions[modifier | modifier le code]

  • Écomusée Heimatmuseum Zorge
  • Clocher-tour
  • Sentiers de randonnée Harzer Grenzweg et Harzer Baudensteig
  • Cascade du Steinbach en dessous de l'étang neuer Teich
  • Fabrique de spiritueux

Personnalité liée à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Manfred Dittmann, Buchdruckerpressen aus Zorge im Harz, Iffland-Verlag, Nordhausen,
  • (de) Manfred Dittmann, Vor 150 Jahren – Lokomotiven aus dem Harz. : Vom Lokomotiv- und Tenderbau in Zorge 1842–1851., Pieper-Verlag, Clausthal-Zellerfeld,

Liens[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :