Zab Judah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zab Judah
Image illustrative de l'article Zab Judah
Fiche d’identité
Nom complet Zabdiel Judah
Surnom Super
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de naissance
Lieu de naissance New York
Taille 1,71 m (5 7)
Catégorie Poids super-légers et welters
Palmarès
  Professionnel
Carrière 1996 - 2013
Combats 53
Victoires 42
Victoires par KO 29
Défaites 9
Sans décision 2
Titres professionnels Champion du monde poids super-légers IBF (2000-2001, 2011) et WBO (2003-2004)

Champion du monde poids welters WBA, WBC et IBF (2005-2006)
Dernière mise à jour : 17 septembre 2015

Zab Judah est un boxeur américain né le à New York.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il remporte le titre vacant de champion du monde des super-légers IBF le 12 février 2000 en battant Jan Piet Bergman par KO à la 4e reprise[1]. Battu l'année suivante par Kostya Tszyu[2], il s'empare de la ceinture WBO en détrônant aux points DeMarcus Corley[3].

Judah choisit ensuite de boxer en poids welters. Le 5 février 2005, il bat son compatriote Cory Spinks[4] et lui ravit ses ceintures WBA, WBC et IBF avant d'être à son tour battu par l'argentin Carlos Manuel Baldomir le 7 janvier 2006[5].

Il affronte le 8 avril 2006 son compatriote invaincu Floyd Mayweather. Judah domine légèrement les 5 premiers rounds avant de décliner petit à petit au fils des rounds et perdre le combat aux points par décision unanime. Il tente à nouveau sa chance le 9 juin 2007 contre le champion WBA Miguel Cotto mais est battu par K-o technique au 11e round au terme d'un violent combat. il remporte ses deux combats suivants avant de disputer le titre IBF vacant des poids welters contre Joshua Clottey mais perd à nouveau le combat par décision technique à la neuvièmes reprise à la suite d'une blessure.

Le 5 mars 2011, Zab Judah redevient champion IBF des super-légers 11 ans après son premier titre en stoppant au 7e round Kaizer Mazuba. Dominé pendant la majeure partie du combat, un direct du gauche en contre oblige l'arbitre à compter debout le sud-africain. Ce dernier encaisse ensuite une pluie de coups sans être réellement en mesure de répliquer entraînant la fin du combat[6].

L’américain cède toutefois cette ceinture IBF dès le combat suivant face à Amir Khan par KO au 5e round le 23 juillet 2011[7]. Il retrouve le chemin du succès en battant Vernon Paris en 2012, mais perd ses deux combats suivants aux points contre Danny Garcia et Paul Malignaggi.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :