Yves Demay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Demay.
Yves Demay
Yves Demay.jpg

En 2012.

Biographie
Nom de naissance
Yves Demay[1]
Allégeance
Formation
Activité
Autres informations
Grade militaire
Ingénieur général hors classe de l'armement (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Commandements
Distinctions

Yves Demay est un ingénieur et responsable d'institution académique.

Diplômes et carrière[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'École polytechnique[2],[1] et de l'université Paris-Sud (DEA en physique des solides et docteur ingénieur), Yves Demay est ingénieur général de l'armement. Lors de ses études, il s’est notamment intéressé aux problématiques de recherche industrielle réalisant ainsi sa thèse sur la physique des solides, thèse préparée chez Philips France sous la direction de Jacques Friedel, professeur à l'université Paris-Sud.

Ingénieur général hors classe de l'armement depuis [3], Yves Demay a occupé différentes responsabilités au fil de sa carrière. Des responsabilités d'abord techniques, puis des fonctions de management de la recherche et de conduite de programmes et d’opérations à la direction générale de l'Armement (la DGA), de 1989 à 2003. À la tête du centre technique de la DGA d'Arcueil en 2003-2004, il dirige ensuite pendant quatre ans, les systèmes d'information de la DGA[4].

Yves Demay a également mené des recherches au Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (le CEA), au sein du Laboratoire d'électronique et de technologie de l'information (CEA / LETI) sur la croissance cristalline et la caractérisation de composés semi conducteurs adaptés à la détection du rayonnement infrarouge après sa thèse menée chez Philips France. En 2008, Yves Demay devient directeur de l’École nationale supérieure de techniques avancées (l’ENSTA ParisTech), poste qu'il occupe jusqu'en .

Yves Demay lors de ses adieux aux armes, en à l'École polytechnique.

À l’issue du Conseil des ministres du [5], Yves Demay est nommé directeur général de l’École polytechnique. Il succède à ce poste au général de corps d’armée Xavier Michel.

Il quitte ce poste le , et devient délégué général de l’association des anciens élèves et diplômés de l'École polytechnique (l’AX)[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ouvrir la « Page d’accueil », sur le site de la bibliothèque de l’École polytechnique, Palaiseau (consulté le 15 février 2017), sélectionner l’onglet « Catalogues » puis cliquer sur « Famille polytechnicienne », effectuer la recherche sur « Yves Demay », résultat obtenu : « Demay, Yves (X 1977) ».
  2. De la promotion X1977, cf. « Fiche de Yves Demay », sur le site de l’association des anciens élèves et diplômés de l'École polytechnique (l’AX), Paris (consulté le 15 février 2017) ; y est notamment indiqué le grade de Yves Demay dans la fonction publique : « ingénieur général de l'armement ».
  3. Mesures d'ordre individuel, Portail du Gouvernement.
  4. Biographie de Yves Demay, Educpros.fr, Mise à jour en .
  5. M. l'ingénieur général de 1re classe de l'armement Yves Demay est nommé directeur général de l’École polytechnique à compter du , Compte-rendu du Conseil des ministres du mercredi , consulté le .
  6. « Yves Demay devient délégué général de l’AX » sur polytechnique.edu, .