Yoshinkan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'école Yoshinkan est une école d'aïkido fondée par Gozo Shioda[1],[2] en 1955 avec l'accord du fondateur de l'aïkido, Morihei Ueshiba.

Définition[modifier | modifier le code]

Le nom « Yoshinkan » a été choisi par Gozo Shioda en relation directe avec le nom du dojo créé par son père. Le nom « Yoshinkan » se décompose en trois kanjis :

  • Yo qui signifie : développer, croître, grandir ;
  • Shin qui signifie : l'esprit, le cœur ;
  • Kan qui signifie : le lieu, le bâtiment où se déroule la pratique.

L'école Yoshinkan est fondée sur six mouvements dits « de base » et sur une méthode particulière d'apprentissage des techniques de base de l'aïkido par séquencement, amenant ensuite à la fluidité finale de chaque technique étudiée.

Particularités[modifier | modifier le code]

La Garde[modifier | modifier le code]

Dans l'aïkido comme dans tout budo ou art martial, la garde est un élément important de l'art.

L'aïkido Yoshinkan fonde sa garde sur la position de garde dans le maniement à deux mains du sabre japonais (katana). Il en résulte une garde avec les deux hanches de face.

Mouvements de base[modifier | modifier le code]

Ceux-ci sont au nombre de six et se retrouvent pour tout ou partie dans chacune des techniques de base de l'aïkido Yoshinkan[3].

Séquences[modifier | modifier le code]

Devant la difficulté d'enseigner de manière exacte les techniques à un grand nombre de personnes dans un même temps, une solution a été trouvée dans l'usage du travail séquentiel. Cette forme de travail respecte totalement le principe fondamental de l'aïkido et le met en lumière à la portée d'un très grand nombre[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]