Xaphir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Xaphir
Logo de Xaphir
Logo de Xaphir.

Adresse xaphir.com
Type de site Moteur de recherche
Langue Français
Siège social Épinal
Drapeau de la France France
Créé par Éric Mathieu, Cyril March
Lancement 2013
Fermeture 10 novembre 2017
État actuel Fermé

Xaphir est un moteur de recherche créé en 2013 par la start-up Xilopix, basée à Épinal (Vosges) en France[1], et fermé le [2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce moteur se voulait très ambitieux, il projetait une sortie "En ligne fin 2013" et un chiffre d'affaires d'un million d'euros[3], il finira par sortir quatre ans plus tard[4] et "la start-up n'a enregistré que 5 000 euros de chiffre d'affaires en cinq ans"[5].

Pourtant, même après sa mise en ligne fin , les PDG de Xilopix promettaient que le moteur de recherche allait atteindre le « top 5 des moteurs mondiaux en 2020 »[6], notamment grâce aux caractéristiques humanistes du moteur.

Mais, à cause de difficultés financières (« 10 millions d'euros espérés, à peine 5 000 euros encaissés »[7]), Xilopix et tous ses produits affiliés furent rachetés par Qwant le [8]. Après huit ans d'existence, seulement 169 millions de pages internet avaient été indexées, quand au même moment Qwant en indexe 1,5 milliard par jour[9].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

D'après le PDG de Xilopix, Éric Mathieu, le moteur se veut « 100 % français », en particulier car les recherches ne peuvent être écrites qu'en français, sous peine d'avoir un message d'erreur. Xaphir ne se base pas, contrairement à la plupart des moteurs de recherche (Yandex, Baidu, Bing...), sur les résultats les plus populaires, mais va plutôt montrer à son utilisateur plusieurs liens « de confiance » et évite les liens Wikipédia. C'est ce qu'explique Éric Mathieu :« Google et ses alternatives, Baidu, Bing ou Yandex utilisent le PageRank, qui consiste à faire remonter les pages les plus populaires. L’utilisateur est enfermé dans une bulle de la connaissance qui l’empêche, par exemple, de voir qu’Arsenal n’est pas seulement un club de foot[10] ».

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom est la contraction entre X, l'inconnue ou la variable en mathématiques, et "saphir", la fameuse pierre précieuse, qui est aussi une référence ici au Livre de Saphir, dans lequel "l'Éternel aurait consigné tous les secrets de l'univers pour un accès à la Connaissance ultime".

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Xilopix, le moteur de recherche universel », sur www.usine-digitale.fr (consulté le 23 mai 2018)
  2. « XILOPIX (EPINAL) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 505176594 », sur www.societe.com (consulté le 11 janvier 2019)
  3. « Xilopix, l’info au bout des doigts », sur Actu88 - L'actualité des Vosges en direct, (consulté le 11 janvier 2019)
  4. « Xaphir, le nouveau moteur de recherche Vosgien », sur France 3 Grand Est (consulté le 11 janvier 2019)
  5. « Xilopix dépose le bilan », sur Xilopix dépose le bilan (consulté le 11 janvier 2019)
  6. « Un nouveau moteur de recherche français à la poursuite de Google », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 11 janvier 2019)
  7. « Xilopix, quitte ou double ? », sur Xilopix, quitte ou double ? (consulté le 11 janvier 2019)
  8. « Qwant reprend Xilopix », sur www.lemondeinformatique.fr (consulté le 14 juin 2018)
  9. « Qwant, le moteur de recherche qui ne trace pas ses utilisateurs, va se développer à Épinal », sur www.vosgesmatin.fr (consulté le 11 janvier 2019)
  10. « Xaphir : le moteur de recherche français qui joue sur la différence », Begeek.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mai 2018)