Wojciech Bogusławski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Wojciech Bogusławski
Wojciech Bogusławski.PNG
Wojciech Bogusławski
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Glinno (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Wojciech Romuald BogusławskiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Войцех Ромуальд БогуславскийVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Lycée Bartłomiej-Nowodworski de Cracovie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Bogusławski-Świnka (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Rozalia Osińska (d)
Stanisław Bogusławski (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Hanna Małkowska (d) (arrière-arrière-petit-fils)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Tessiture
Œuvres principales
The Pretended Miracle, or Krakovians and Highlanders (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Wojciech Bogusławski
Signature

Wojciech Romuald Bogusławski (né à Glinno le mort à Varsovie le ) est un acteur, dramaturge et directeur de théâtre polonais, considéré comme le père du théâtre polonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wojciech Bogusławski est directeur du Théâtre national (Teatr Narodowy) qui, fondée en 1765, est la première scène nationale polonaise et l’une des plus anciennes en Europe.

Bogusławski la dirige durant les périodes 1783-1785, 1790-1794 et 1799-1814 et traduit pour ses acteurs les pièces françaises, anglaises, allemandes, italiennes et espagnoles. Il introduit aussi sur la scène polonaise la musique italienne et traduit plusieurs opéras.

Le , au palais de Krasiński, Wojciech Bogusławski annonce officiellement la création de la première Ecole dramatique [1] et présente à ses excellents invités les douze premiers étudiants. L'école dure trois ans. Plus tard, les acteurs suivent des cours informels et il faut attendre 1932 pour que l'État polonais reconstitué en 1918 ouvre une nouvelle école (co-créé par Aleksander Zelwerowicz).

A l'époque où la Pologne disparaît des cartes de l'Europe à la suite des partages de ses territoires entre ses voisins, Bogusławski croit que le théâtre est une arme dans la lutte pour l'éducation patriotique, morale et esthétique de spectateurs. Il prônait un modèle du théâtre de droits civils, politiques et impliqué dans la vie de la nation comme un moyen de préserver l'identité polonaise à travers la langue, les coutumes et traditions nationales représentées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.318

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :