Witold Silewicz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Witold Silewicz
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Rajsko (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
VienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Instrument

Witold Silewicz (né le et mort le ), est un compositeur, chef d'orchestre et contrebassiste polonais-autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît à Rajsko, Powiat d'Oświęcim Pologne, dans le domaine de ses grandparents maternels, d’un père architecte polonais, Zdzisław Rajmund Silewicz et d’une mère de descendance juive polonisée, Stefania Maria Gertruda Zwilling.[1],[2] Il est le cadet d'une fratrie de trois enfants. Très jeune il est atteint de tuberculose qui laissera des séquelles pour le reste de sa vie. À l'âge de huit ans il perd son père, mort soudainement lors d'un voyage à Nice. Malgré ces souffrances on découvre chez lui un talent musical précoce. Son éducation doit attendre d'abord une série de traitements dans des sanatoriums selon la pratique de l'époque. Ce n'est qu'après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, que la famille parvient à l'installer à Vienne en Autriche, annexée depuis cinq ans dans le IIIe Reich, où il est admis en 1943 à l' Académie de musique de Vienne.

Il étudie la composition sous la férule de Joseph Marx et poursuit ses études de chef d'orchestre avec Josef Krips et Hans Swarowsky, lui-même ancien élève de Richard Strauss, de 1945 à 1947. Sa promotion sera en 1951. Entre 1949 et 1955 il étudie la contrebasse avec Johann Kramp et Otto Ruehm. Suivant ses études il part à l'étranger, son retour en Pologne communiste étant barré. Il fait des séjours en France, Italie et en Yougoslavie où il rencontre sa future femme slovène, Tatiana (1925-2011), avec qui il élèvera deux filles, de retour à Vienne. Il est membre actif dans la Société Polonaise des Artistes Musiciens à l'étranger, (Stowarzyszenie Polskich Artystów Muzyków - na obczyźnie, SPAM). En 1962 il est embauché par l'orchestre Tonkünstlerorchester de Niederösterreich en tant que contrebassiste jusqu'à sa retraite. Avec le support de sa femme il continue de composer selon ses moyens[3].

Il s'éteint à Vienne, âgé de 85 ans. Il est enterré au cimetière de Döbling à Vienne.

Compositions[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

  • Förderungspreis der Stadt Wien (1963)
  • Förderungspreis des Landes Niederösterreich (1981)[7]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Base de données de la population 1870-1931 (archive de Poznań) http://e-kartoteka.net/en/search?signature=15034
  2. Sommaire des propriétaires de Galicie en 1902 Wykaz Właścicieli Dóbr Tabularnych w Galicji Rok 1902 https://genealogia.okiem.pl/forum/viewtopic.php?f=73&t=17125&start=20
  3. Barbara Boisits, « Österreichisches Musiklexikon online: Witold Silewicz » consulté le 28 décembre 2018.
  4. Liste de symphonistes (après 1800) http://ttle.free.fr/Symphonies/symphonistes_p-z.htm
  5. https://www.wienersymphoniker.at/en/events/f-prohaska-puschacher-w-mozart-silewicz-beethoven 1951
  6. https://www.bundesakademie-trossingen.de/fileadmin/user_upload/Bibliothek_RV/Repertoireverzeichnis_2.pdf p.103
  7. Zeit 1960-2010 Kulturpreise Niederösterreich - Land Niederösterreich http://www.noe.gv.at/noe/Kunst-Kultur/Kulturpreistraeger_festschrift_2.pdf p. 121.


Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]