WinDev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
WINDEV
Logo

Développeur PC SOFT
Dernière version 22, réf 01F220037g ()
Environnement Windows, Linux, .NET et Java
Langues Français, anglais, chinois
Type Atelier de génie logiciel
Licence Propriétaire
Site web PC SOFT

WinDev est un atelier de génie logiciel (AGL) édité par la société française PC SOFT et conçu pour développer des applications, principalement orientées données pour Windows 10, 8, 7, Vista, XP, 2008, 2003, 2000, mais également pour Linux, .Net et Java. Il propose son propre langage : le WLangage. La première version de l'AGL est sortie en 1993. Apparenté à WebDev et WinDev Mobile.

Présentation[modifier | modifier le code]

WinDev inclut en standard en ensemble d'éditeurs qui composent l'Atelier de Génie Logiciel: éditeur d'analyse (description des données), éditeur de fenêtres, éditeur de requêtes SQL, éditeur d'états, éditeur de tests automatisés, éditeur d'aide, éditeur d'images, éditeur UML, éditeur de code, éditeur de télémétrie, robot de surveillance, audit d'application... L'éditeur de fenêtre propose de nombreux champs évolués: champs de saisies avec contrôle, tableaux, tableau croisé dynamique, planning, graphiques, tableaux de bord,

WinDev fonctionne selon un mode différent des autres langages: les fenêtres et états sont créés à l'aide d'un éditeur visuel. Les différents champs sont créés sous l'éditeur, et leurs paramètres sont définis à l'aide d'assistants de paramétrage visuels nommées "7 onglets". Chaque champ dispose en moyenne d'une centaine de paramètres. Cet éditeur ne génère pas de code mais crée un objet WinDev (fenêtre ou état).

Cet objet sera ensuite utilisé par l'application. Ces objets effectuent directement un grand nombre de traitements: masque, tests de saisie, lien avec les bases de données, gestion des différentes langues, effets visuels, messages d'aide, etc...

WinDev utilise son propre « langage de programmation », le WLangage, ressemblant beaucoup à du pseudo-code[1].

L'éditeur d'interface graphique permet de créer des IHM par glisser-déplacer. Il permet également de choisir un modèle de charte graphique parmi un ensemble proposé et d'en créer de nouveaux.

À partir de la version 19 les champs peuvent être créés par pure programmation. Ce mode de création n'est pas le mode par défaut dans WinDev, il assure plutôt un dépannage. Les développeurs WinDev ont l'habitude de cloner des champs (visibles ou invisibles) lorsqu'ils désirent rajouter des champs par programmation dans une interface existante. Il est cependant toujours impossible (2015) de créer des classes dérivées depuis les champs proposés.

Bien que prévu initialement pour Windows, WinDev supporte aussi GNU/Linux pour les applications avec et sans interface graphique, mais aussi Mac OS X. Cependant, l'environnement de développement supporte uniquement Windows[2]. WinDev peut également s'appuyer sur le framework Java pour une partie de ses fonctionnalités, ce qui permet une relative indépendance du fichier exécutable par rapport au système d'exploitation cible.

Ses frères WebDev et WinDev Mobile permettent d'utiliser le même langage de programmation (WLangage), et les mêmes concepts (analyse, fenêtre, états, composants, classes…), pour la génération de sites Web et d'applications pour PocketPC, terminaux industriels (Windows CE), smartphones et tablettes (iOS, Android et Windows Mobile 10).

WinDev utilise des formats de fichier propriétaire sous forme binaire. Ce qui implique l'utilisation exclusive du gestionnaire de source maison (GDS) livré en standard ainsi que le moteur de recherche de l'EDI. Le code ne peut pas être édité via un logiciel classique tel que le bloc-notes et surtout ne peut être mis sous contrôle de version dans un système standard tel que Subversion, Git ou Mercurial, par exemple. Le développeur WinDev est totalement lié à l’environnement de développement vendu par l'éditeur. Le développeur WinDev dispose ainsi d'un ensemble d'outils totalement intégrés, bénéficiant d'un support technique gratuit assuré par PC SOFT sur la version en cours.

La programmation s'effectue directement dans les objets, en saisissant directement le code dans les événements proposés: entrée de champ, modification de champ, sortie champ, survol de champ... La programmation orientée objet est possible[3], avec des spécificités par rapport à des langages tels que C++ ou Java (pas de gestion de templates mais gestion de l'héritage multiple[4] par exemple). Attention à l'usage particulier du vocabulaire : alors que traditionnellement une fonction virtuelle est une fonction destinée à être redéfinie dans des classes héritant d'une classe de base, dans WinDev on appelle "virtuelles" les fonctions redéfinies.

Intégration[modifier | modifier le code]

WinDev permet de lire et aussi de modifier nativement les informations de Excel, Outlook, Lotus Notes, de l'ERP SAP R/3 (via la technologie BAPI) et depuis la version 14 celles de SalesForce et de diverses applications Google : Maps, Agenda, Contacts, Adwords,… Sont également supportés : ActiveX, appels de DLL, API Windows, OLE, RS 232 et USB, TAPI, SOAP, SNMP, OPC, Flash, Twain, FTP, Socket, TSE, Citrix, etc. Des fonctions domotiques sont présentes (normes X10 et DLNA[5]).

Pour la manipulation d'un projet, comme déjà indiqué plus haut, les différents fichiers d'un projet ne peuvent être ouverts qu'avec WinDev (ou WebDev ou WinDev mobile) car ce sont des fichiers binaires et non pas des fichiers texte.

WinDev permet de s'interfacer avec du code[6] C++, C#, Cobol, Fortran, Pascal.

Prise en charge des bases de données[modifier | modifier le code]

WinDev gère de nombreux systèmes de gestion de base de données, que ce soit par l'intermédiaire des protocoles ODBC ou OLE DB ou par accès natif. Il existe un accès natif gratuit pour MySQL, pour PostgreSQL (depuis la version 14) et pour SQLite (depuis la version 16). D'autres modules payants permettant l'accès natif à Oracle, SQL Server, Sybase, AS/400, DB2, Informix et Progress 4GL.

La version 21 de WinDev supporte également les bases non relationnelles : hadoop hdfs[7] , Hbase[8]hive[9].

Il existe par ailleurs des accès natifs libres et gratuits comme MySQL4WD et PostgreSQL4WD de Rodolphe Jouannet qui offrent un accès natif à MySQL et PostgreSQL. Le module libre et gratuit SQLManagerX de Frederic Emprin permet d'écrire un seul code unifié pour gérer les différents systèmes de gestion de base de données. Par l'ajout d'autres modules, SQLManagerX offre un accès natif à un grand nombre de bases de données[10]. À noter que la dernière mise à jour date de 2010.

WinDev comporte aussi son propre système de gestion de base de données appelé HFSQL (anciennement nommé HyperFile puis HyperFileSQL). Il existe en version locale, client/serveur, embarqué et ferme de serveur, sous Windows, Linux, Android et iOS. Les versions sont binairement compatibles entre elles. La diffusion du moteur de base de données est libre pour les projets réalisés en WinDev, quelle que soit la taille des bases, et le nombre de moteurs diffusés.

Polémique[modifier | modifier le code]

Windev est particulièrement connu pour son marketing présentant des femmes dans des tenues « sexy », par exemple en train de coder en maillot de bain.

WinDev est également connu pour diffuser en grande quantité des revues contenant des dizaines de témoignages de clients[11]. Bien que PC SOFT indique replanter autant d'arbres que ceux utilisés pour l’impression des revues, l'utilisation de papier est quelquefois décriée.

WinDev a été le premier logiciel de développement à faire 'objet d'une campagne de publicité télévisée en prime-time sur une chaîne majeure (TF1, M6 et C8).

Historique des versions[12][modifier | modifier le code]

Version Date de sortie Commentaires / Nouveautés importantes
1.0 1993 Création du logiciel WinDev
1.5 Janvier 1994
2.0 Fin 1994
2.1 Avril 1995
4.0 Avril 1996
4.1 Septembre 1996
5.0 Début 1998
5.5 Fin 1998
7.0 Fin 2001
7.5 Fin 2002
8 Fin 2003
9 Fin 2004
10 Décembre 2005
11 Décembre 2006
12 Décembre 2007 Quelques nouveautés.
14 Décembre 2008
15 Décembre 2009 Quelques nouveautés.
16 Décembre 2010 Avec « 996 nouveautés ».
17 Décembre 2011 Avec « 917 nouveautés ».
18 Décembre 2012 Avec « 918 nouveautés ».
19 Décembre 2013 Avec « 919 nouveautés ».
20 Décembre 2014 Avec « 920 nouveautés ».
21 Décembre 2015 Avec « 921 nouveautés ».
22 Décembre 2016 Avec " 922 nouveautées "

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Instruction BOUCLE », Documentation en ligne PC SOFT,‎ (lire en ligne)
  2. « PC SOFT on Twitter: "@baptx L'environnement est disponible pour Windows. Vous aurez donc simplement besoin d'une machine virtuelle." »,‎ (consulté le 26 décembre 2016)
  3. (fr) v.formet - dsr57, « WinDev et le Design pattern : adaptater », Developpez.com,‎ (lire en ligne)
  4. « Héritage de classe », Documentation en ligne PC SOFT,‎ (lire en ligne)
  5. « Les fonctions WLangage permettant de manipuler des périphériques DLNA / UPnP ont été mises en ligne - Le blog du ST - Blogs - PC SOFT », sur blogs.pcsoft.fr (consulté le 23 novembre 2016)
  6. collectif, WinDev 9 - Liste des fonctionnalités, ENI, , 135 p. (ISBN 9782746029699, lire en ligne), p. 223
  7. « Gestion du système HDFS », Documentation en ligne PC SOFT,‎ (lire en ligne)
  8. « Fonctions HBase », Documentation en ligne PC SOFT,‎ (lire en ligne)
  9. « Gestion des bases Hive », Documentation en ligne PC SOFT,‎ (lire en ligne)
  10. En mai 2008, les bases supportées par SQLManagerX sont : MySQL, Oracle, DB2, Interbase / Firebird, Pervasive.SQL, Access, SQL Server, PostgreSQL, SQLite
  11. https://www.pcsoft.fr/pcsoft/temoignages/index.html#/4/
  12. PC SOFT, « PC SOFT WINDEV : Développez 10 fois plus vite », sur www.pcsoft.fr (consulté le 8 décembre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • WINDEV - Page de présentation de WINDEV sur le site de l'éditeur