William Michael Berry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
William Michael Berry
Defaut 2.svg
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
journaliste, éditeur +
Père
Distinction
membre de l'ordre de l'Empire britannique (d) +
Fonction
membre de la Chambre des Lords (d) +

William Michael Berry, MBE (, Merthyr Tydfil, Londres), baron Hartwell (en), 3e vicomte Camrose (en), est un homme de presse britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Second fils de William Berry (1er vicomte Camrose), il suit ses études à Eton College et à Christ Church.

Michael Berry succède à son frère Seymour Berry (2e vicomte Camrose) (en) en tant que président et rédacteur en chef du Daily Telegraph et du Sunday Telegraph. Il est resté à ce poste jusqu'à la prise de contrôle par Conrad Black en 1986. Il a également été le bailleur de fonds derrière la révision légendaire arts, X (magazine) (en).

Il était un ami de Randolph Churchill, et Neville Chamberlain croyait qu'il était responsable de certaines des critiques du Premier ministre qui ont paru dans le Daily Telegraph.

Berry a reçu une pairie à vie en tant que "baron Hartwell", de Peterborough Court dans la ville de Londres, en 1968.

Gendre du Lord Chancelier F.E. Smith, 1er comte de Birkenhead, il est le père d'Adrian Berry (4e vicomte Camrose) (en) et de Nicholas (William) Berry. À la mort de son frère en 1995, il hérite des titres de 3e vicomte Camrose et 3e baron Camrose, mais y renonce immédiatement.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]