Wat Arun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wat Arun
Image illustrative de l'article Wat Arun
Présentation
Nom local วัดอรุณ
Culte bouddhisme
Type wat
Début de la construction période d'Ayutthaya
Fin des travaux début XVIIIe siècle (reconstruction)
Géographie
Pays Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
Ville Bangkok
Coordonnées 13° 44′ 37″ Nord 100° 29′ 22″ Est / 13.7435, 100.4895

Géolocalisation sur la carte : Thaïlande

(Voir situation sur carte : Thaïlande)
Wat Arun

Géolocalisation sur la carte : Bangkok

(Voir situation sur carte : Bangkok)
Wat Arun

Le Wat Arun (thaï : วัดอรุณ, le temple de l'aube) est un temple (wat) bouddhiste de Bangkok, Thaïlande.

Le temple est situé dans le quartier de Bangkok Yai, sur la rive droite (Ouest) du fleuve Chao Phraya. Son nom complet est Wat Arunratchawararam Ratchaworamahavihara (วัดอรุณราชวรารามราชวรมหาวิหาร).

Le temple doit son nom au dieu Hindou Aruna, symbole de l'aurore.

Histoire[modifier | modifier le code]

Construit durant la période d'Ayutthaya, il abrita entre 1778 et 1784 le Bouddha d'émeraude saisi à Vientiane.

Il a été presque entièrement reconstruit à partir de 1792 par le roi Rama II, les travaux s'achevant sous Rama III (1824–1851).

Description[modifier | modifier le code]

Le wat comprend quatre petits prangs (en) à chaque angle, qui abritent des statues de Nayu (la divinité du vent) à cheval. Les points cardinaux sont matérialisés par des mondops. Le très fort taux d'inclinaison des escaliers du prang central atteste de la difficulté d'atteindre les niveaux supérieurs de l'existence.

Prang (en) central entouré de 4 prangs plus petits.

Autour de la base des prangs, on trouve différentes figures d'anciens soldats et animaux chinois.

Les toits du temple Wat Arun sont ornés de kinaries (femmes-oiseaux aux mains jointes).

La circonférence de la base de la structure est de 234 mètres, et le prang central (stûpa) s'élève à 82 m. Il est surmonté d'un trident à sept branches, mentionné par de nombreuses sources comme le "trident de Shiva ".

Sur la deuxième terrasse, on trouve quatre statues du dieu Hindou Indra chevauchant Erawan.

Dans l'iconographie bouddhiste, le prang central est considéré comme ayant trois niveaux symboliques de bas en haut :

  • le Traiphum, qui évoque les trente et un mondes de la réincarnation,
  • le paradis Tavatimsa, la sphère des trente-trois dieux, où tous les désirs sont exaucés,
  • et le Devaphum, le sommet du mont Meru surmonté de la foudre (vajra), l'arme d'Indra.

Au bord du fleuve se trouvent six pavillons ( sala ) dans le style chinois. Les pavillons sont faits de granit vert et contiennent des embarcadères.

Galerie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :