W. W. Rouse Ball

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rouse et Ball.
W. W. Rouse Ball
Wwrouseball.jpg

Walter William Rouse Ball

Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
CambridgeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
mathématicien, magicien, historien des mathématiques, professeur d'universitéVoir et modifier les données sur Wikidata

Walter William Rouse Ball, né le 14 août 1850 à Hampstead, Londres, Angleterre et mort le 4 avril 1925 à Elmside, Cambridge, Angleterre, est un mathématicien anglais. Il eut pour étudiant Ernest Barnes (en). Historien des mathématiques, on lui doit aussi quelques travaux sur les pavages et les carrés magiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rouse Ball entre à Trinity College, Cambridge en 1870. Second wrangler et lauréat du prix Smith en 1874, il est associé à Cambridge (Fellow) de 1875 à 1905. Il y demeure le reste de sa vie. En 1919, il est le fondateur et premier président du Pentacle Club (en) de magie de Cambridge. Deux chaires de mathématiques (en), l'une à Cambridge et l'autre à Oxford, ont été fondées en 1927 grâce à un legs de Rouse Ball et portent son nom, de même qu'une chaire (en) de droit anglais à Cambridge.

Travaux[modifier | modifier le code]

  • (en) A History of the Study of Mathematics at Cambridge; Cambridge University Press, 1889, republié en 2009, (ISBN 9781108002073).
  • (en) A Short Account of the History of Mathematics (1888).
  • (en) Mathematical Recreations and Essays (1892), republié en collaboration avec H.S.M. Coxeter.
  • (en) A History of the First Trinity Boat Club (1908).

Source[modifier | modifier le code]

(en) David Singmaster, Walter William Rouse Ball, Mathematical recreations and problems of past and present times, p. 653–663

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) John J. O'Connor et Edmund F. Robertson, « W. W. Rouse Ball », dans MacTutor History of Mathematics archive, université de St Andrews (lire en ligne).