Wôrô-wôrô

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Des wôrô-wôrô de la commune de Yopougon, ici en Bleu.

Le woro-woro est un moyen de transport populaire abidjannais. Il s'agit de taxis collectifs à ligne régulière et à prix forfaitaire, et dont les couleurs dépendent des communes, bleu pour Yopougon, jaune pour la commune de Cocody, marron pour la commune d'Abobo, vert pour Adjamé, Attecoubé, Marcory et Koumassi... Jusqu'à quatre passagers peuvent y prendre place. Ce moyen de transport a été créé en Côte d'Ivoire.

L'origine du nom wôrô-wôrô diffère selon les générations. En effet, dans les années 1940, cette appellation s'inspire du prix de la course à cette époque (60 Francs CFA, "Wôrrô" en Malinké, langue du nord de la Côte d'Ivoire). Avec l'avenement du nouchi à la fin des années 1970[1], l'expression wôrô-wôrô est rattachée au mot "Worror"[2] qui signifie en Nouchi « être fatigué ». Cette appellation est inspirée de l'état souvent piteux dans lequel est ces véhicules. En matière de transport en commun Abidjannais, n a aussi les « gbakas » ou « badjans » qui sont des mini-cars qui relient les communes de Cocody, Yopougon, Attécoubé, Abobo à celle d'Adjamé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mr nouchi, « nouchi.com - Qu'est ce que c'est le nouchi? », sur www.nouchi.com (consulté le 9 septembre 2018)
  2. Mr nouchi, « nouchi.com - Worror (je suis) », nouchi.com, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 9 septembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]