Vombatus ursinus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Wombat commun

Le wombat commun (Vombatus ursinus) est le plus gros mammifère qui creuse des terriers. Il est l’une des trois sous-espèces des wombats qui appartiennent à l’ordre des marsupiaux.

Description[modifier | modifier le code]

Le wombat est un petit animal mesurant en moyenne 1m de long pour 25kg. Il a l’ apparence d’un petit ourson trapu et puissant mais malgré son apparence, il peut atteindre la vitesse de 40km/h pendant un maximum de 90 secondes. Sa fourrure épaisse varie du brun clair au noir. Il a une large tête dotée de petits yeux noirs, d’un museau et deux petites oreilles. Une particularité de cet animal est que ses dents poussent en continu et si l’une d’elles se cassent malencontreusement, elle repoussera d’elle même.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Il habite dans les zones côtières et montagneuses en Australie du Sud-Est et en Tasmanie. Il est repoussé dans zones plus montagneuses et accidentées à cause de l’agriculture et des humains. Il a donc plus de difficultés à creuser ses énormes terriers de 20 à 30 mètres de long. Il essaye toujours de trouver des régions plus humides afin d’avoir plus de facilités à creuser son terrier dans la terre molle. C’est l’animal qui creuse les plus grands terriers au monde. Il les creusent à l’aide de ses pattes et griffes puissantes dans la terre. D’abord il pousse la terre sous son corps pour enfin l'expulser avec ses membres arrières. S’il vient à rencontrer des racines, il s’aide de ses dents afin de les couper ou de les manger. Il creuse son terrier environ à la même vitesse qu’un homme équipé d’une bêche. Son territoire peut atteindre jusqu’à 23 hectares et il le délimite grâce a ses excréments qui ont la particularité d’être carrés. Chaque wombat peut creuser plusieurs terriers afin de les utiliser comme habitat ou même comme abri en cas d’attaque de prédateurs. Malgré qu’il soit solitaire, parfois plusieurs wombats font communiquer leur terrier sans pour autant qu’ils aient une vie commune. Son terrier est parfois composé de plusieurs chambres où il peut vivre ou bien y faire naître sa progéniture. Ces chambres sont recouvertes d’écorces d’arbre afin que cela soit plus confortable. Il creuse aussi de légers renfoncements non loin de l’entrée de son terrier principal afin de prendre des bains de soleil le matin.

Mode de vie[modifier | modifier le code]

Le wombat est un animal nocturne, il vit donc la nuit mais profite de temps à autre du soleil matinal dans ses cavités creusées près de son terrier. Le reste du temps il vit dans son terrier sans se soucier de la vie à la surface, il dort une grande partie de la journée et il le fait généralement sur le dos avec les quatre pattes en l’air ce qui peut nous donner l’impression que celui-ci est mort. C’est un animal solitaire qui ne cherche pas à vivre avec d’autres membres de son espèce sauf lors de l’accouplement. Il est très puissant et doté d’une grande intelligence mais est aussi fort têtu et déterminé, il préférera alors foncer contre un obstacle jusqu’à ce qu’il cède plutôt que de le contourner. Lorsqu’il est attaqué, il court se réfugier à l’entrée de son terrier et la bloque avec son postérieur qui est prévu à cet effet car sa peau est dure et le prédateur n’a donc aucune prise pour attraper le wombat. Même si l’animal n’est pas encore menacé, il vaut mieux réglementer sa chasse afin d’être assuré de sa survie car encore trop de fermiers le tue parce qu’il s’approche trop de leur cultures ou à cause de leurs longs terriers.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le wombat est un animal herbivore qui se nourrit principalement de racines, d’herbe, d’écorce et de champignons. Il part en quête de nourriture lorsque la nuit est tombée et peut parfois parcourir plusieurs kilomètres à la recherche de ce qui lui convient dans un prairie il emprunte toujours le même chemin pour se rendre à sa source de nourriture et défend quiconque d’approcher son territoire de ressources. Il ne broute pas l’herbe comme beaucoup d’autres animaux mais l’arrache avec ses membres et l’apporte à sa bouche. Une autre particularité de son alimentation est que le wombat est un animal qui boit énormément lorsque qu’il pleut pour compenser le manque d’eau dans les régions arides où il vit. Il possède de puissantes incisives afin de couper les écorces ou les racines.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Une femelle wombat avec son petit dans la poche marsupiale s'ouvrant vers l'arrière

Le wombat se reproduit tout au long de l’année mais l’hiver est la saison prédominante. Pendant cette période, c’est l’unique moment où le marsupial abandonne sa vie de solitaire. Après 20 à 22 jours de gestation le bébé wombat naît mais il n’est encore qu’au stade de larve et mesure 2 à 3 centimètres pour à peine 1 à 2 grammes, il est appelé à ce stade un joey. La mère met à bas dans une des chambres de ses terriers. Il monte ensuite dans la poche de la mère qui a la particularité de s’ouvrir vers l’arrière, contrairement au kangourou ou au koala, afin d’éviter que de la terre y pénètre. Le jeune passe 6 à 10 mois dans la poche de sa mère où il se nourrira exclusivement de lait. Ensuite le bébé reste au maximum 2 ans avec sa mère, les femelles restent souvent plus longtemps que les mâles. C’est à l'âge de 2 ans que le wombat devient sexuellement mature.

Protection[modifier | modifier le code]

C'est un animal protégé mais, s'il est encore commun dans le nord-est de la Tasmanie, il est en voie de disparition ailleurs : empoisonnement avec les lapins et les wallabies, destruction de son domaine, chasse illégale en raison des dégâts provoqués, accidents de la circulation, prédation (aigles, chiens), tous ces facteurs interviennent dans sa disparition.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Austin, M. A. (1995). A practical guide to the successful hand rearing of Tasmanian marsupials. Regal Publications, Tasmania.
  • Green, R. H. (1993). The Mammals of Tasmania. Potoroo Publishing, Launceston.
  • Strahan, R. (ed). (1995). The Mammals of Australia. Reed Books, NSW.
  • Triggs, B. (1988). The Wombat - Common Wombats in Australia. New South Wales University Press, NSW.
  • Watts, D. (1993). Tasmanian Mammals - A field guide. Peregrine Press, Tasmania

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Genre Vombatus[modifier | modifier le code]

Espèce Vombatus ursinus[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]