Vincenzo Ricci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ricci.

Le marquis Vincenzo Ricci né à Turin (Italie) le , mort à Turin le , est un homme politique italien, qui fut ministre de l'intérieur le [1], ministre des finances le et président du conseil du Royaume de Sardaigne sous Charles-Albert de Sardaigne [2]

Biographie[modifier | modifier le code]

Le , le ministre de l'intérieur Vincenzo Ricci présente un décret-loi sur l'émancipation des juifs, et des non-catholiques. Cette loi précise que les différences religieuses ne doivent pas empêcher la pleine jouissance des droits civils et politiques[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (L'ami de la religion, 1848, p. 707)
  2. (it) Galeria nazionale, Il Marchese Vincenzo Ricci, ovvero, tre illustri contemporanei al tribunale della verità, Gênes, R.I. de'sordo-muti,‎ 1863, p. 6-10
  3. dall'Histadruth Hamorìm (Association des enseignants de religion juive d'Italie), Milan, Vigo di Cadore,‎ 1961

Source[modifier | modifier le code]

  • Collectif, L'ami de la religion, journal ecclésiastique, politique et littéraire, t. 136, Paris, Librairie d'Adrien Le Clere et Cie,‎ 1848, 764 p. (lire en ligne)