Vie de saint Alexis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Vie de saint Alexis, ou Chanson de saint Alexis, est une série de poèmes médiévaux hagiographiques qui racontent la vie de saint Alexis et dont les versions les plus anciennes remontent au XIe siècle[1]. Une des premières versions connues est composée de 125 quintils de vers décasyllabiques assonancés (au total 625 vers)[1].

Fils d'un sénateur romain, Alexis a accepté le mariage que son père lui impose. Mais il s'enfuit le jour même de ses noces car il veut se consacrer à la religion. Il parvient à Édesse en Syrie, où, après avoir distribué aux pauvres tout son argent, il devient mendiant pendant dix-sept ans. Il doit s'enfuir et revient à Rome où il vit sans être reconnu pendant dix-sept autres années, dans la maison paternelle, caché sous un escalier. À sa mort, vers 404, on trouvera sur lui un parchemin relatant sa vie. Ses parents se lamentent devant son corps sans vie (ici, l’édition de Gaston Paris de 1885) :

Le père :

De la dolor que demenat li pedre

Grant fut la noise, si l’entendit la medre :
La vint corant com feme forsenede,
Batant ses palmes, cridant, eschavelede ;

Veit mort son fil, a terre chiet pasmede.

De la douleur que témoigna le père

Grand fut le bruit; la mère l'entendit.
Elle accourût comme femme égarée,
Battant ses paumes, criant, échevelée :

Voit mort son fils, à terre choit pâmée.

La mère :

« O bele boche, bels vis, bele faiture,

Com vei mudede vostre bele figure !
Plus vos amai que nule creature.
Si grant dolor ui m’est apareude !

Mielz me venist, amis, que morte fusse.

O belle bouche, beau visage, beau corps,

Je vois changée votre belle apparence !
Plus vous aimai que nulle créature.
Grande douleur m'est ce jour apparue !

Mieux eût valu, ami que morte fusse.

Manuscrits[modifier | modifier le code]

Les dix premiers vers du manuscrit 19525 de la BnF, qui commence par « Bons fu li siecles al tens ancienor ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Gaston Paris et Léopold Pannier, La vie de saint Alexis : poème du XIe siècle et renouvellements des XIIe, XIIIe, et XIVe siècles, Paris, A. Franck, coll. « Bibliothèque de l'École des hautes études. Sciences philologiques et historiques »,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :