Vidéoformes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Logo de l'association VIDEOFORMES

Vidéoformes est une manifestation internationale ayant trait à l'art vidéo et aux cultures numériques dans l'art contemporain, organisée par l'association du même nom, à Clermont-Ferrand.

Histoire et présentation[modifier | modifier le code]

L'association Vidéoformes a été fondée en 1984 à Clermont-Ferrand. Elle organise annuellement le festival international éponyme, dont la première édition s'est tenue en 1986[1].

Le festival, qui présente l’actualité de la création numérique (installations, vidéos, performances, créations numériques pluridisciplinaires, et tables rondes sur des thématiques élargies aux industries créatives et aux évolutions sociétales liées au numérique), est devenu l'une des références dans le domaine en France et sur la scène internationale[2],[3].

Partenariats[modifier | modifier le code]

Le festival Vidéoformes est partenaire du projet TRANSIT, qui vise à découvrir de jeunes artistes vidéo issus de 10 grandes écoles d’art, et à les aider à la production et à la diffusion de leurs œuvres [4]. TRANSIT est basé à Osnabrück en Allemagne.

Vidéoformes a également fait partie du projet européen « Moving Stories », supporté par l'Union européenne, qui associait des festivals de vidéo de 6 pays (Belgique, Italie, Autriche, Allemagne, France et Pologne). Ce projet visait à coordonner la création et la projection d’œuvres vidéos de 6 artistes, entre 2009 et 2011[5],[6].

L'association Vidéoformes[modifier | modifier le code]

Structure de diffusion et de production artistique dans le domaine de l’art vidéo et des arts numériques, l'association accueille chaque année des artistes en résidence, participe à des événements culturels nationaux et internationaux, propose une programmation de performances expérimentales pluridisciplinaires (Vidéobars), une revue numérique (Turbulences Vidéo), des actions d’éducation artistique et culturelle[7].

Vidéoformes est membre du Réseau des Arts Numériques.[8]

Vidéobars[modifier | modifier le code]

Depuis 2008, les Vidéobars offrent à des artistes d’ici et d’ailleurs, avec une forte dominante régionale, un espace d’expérimentation et de rencontre avec le public qui peuvent allier l’art vidéo et d’autres disciplines artistiques (musique électronique, etc.) [9].

Magazine Turbulences Vidéo[modifier | modifier le code]

Depuis 1993, Vidéoformes publie une revue trimestrielle qui traite de l’art actuel et des images en mouvement en général, de l’art vidéo et des cultures numériques en particulier : chroniques d’expositions, articles de fond, portraits d’artistes, etc.

À partir du numéro 57, la revue est passée du format papier au numérique et est disponible en téléchargement au format PDF.

En 2014, Turbulences Video a créé sa propre plateforme web[10].

En outre, la revue bénéficie du soutien du Ministère de la Culture / DRAC Auvergne-Rhône Alpes, de la ville de Clermont-Ferrand, de Clermont Communauté, du Conseil Départemental du Puy-de-Dôme et du Conseil Régional Auvergne-Rhône Alpes.

Vidéocollectifs[modifier | modifier le code]

Le projet des Vidéocollectifs a été créé en 1984 par Natan Karczmar, associant par exemple une station de radio et des cinéastes, sur le thème du regard sur les villes. Il a donné lieu à des manifestations dans plusieurs villes dans le monde, et s'est déroulé à plusieurs reprises à Clermont-Ferrand en collaboration avec Vidéoformes[11].


Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]