Venceslas Ier de Legnica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Venceslas Ier de Legnica ( en polonais Wacław I legnicki) (né vers 1318 – † 2 juin 1364) est duc de Namysłów à partir de 1338 et de Legnica-Brzeg de 1342 jusqu'à sa mort il règne toutefois en indivision avec son frère Louis Ier de Brzeg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Venceslas est le fils ainé de Boleslas III le Prodigue, duc de Legnica-Brzeg et de sa première épouse, Marguerite de Bohême. Il reçoit le nom Přemyslide de son grand père maternel le roi Venceslas II de Bohême.

Venceslas est attesté pour la première fois en 1329 comme héritier du duché de Legnica-Brzeg lorsque son père rend l'Hommage à Jean de Luxembourg roi de Bohême qui est également son oncle par alliance, comme époux de sa tante maternelle Elisabeth de Bohême.

Le train de vie dispendieux de son père Bolesław III inquiète Venceslas, qui cherche à préserver le patrimoine familial. Il se révolte et Bolesław III refusant de combattre son fils lui accorde en fief indépendant en 1338 le duché de Namysłów. Quatre ans plus tard en 1342, Bolesław III, décide d'abdiquer de tous domaines qu'il cède à ses deux fils survivants Venceslas et son jeune frère Louis en échange de Namysłów, qu'il s'empresse de revendre immédiatement au roi Casimir III de Pologne! Avec sa seconde épouse, Catherine Šubić, Bolesław se retire dans un domaine autour petites cités de Brzeg et Oława, qui restent ses résidences.

Différents[modifier | modifier le code]

Les deux frères décident initialement de régner conjointement sur leur domaines. les ressources de Legnica sont extrêmement réduites du fait de la prodigalité de leur père qui a cédé ses revenus à ses créanciers. Même le produit des mines d'extraction d'or de Mikołajowice est insuffisant pour assurer le financement de l'état. En 1345, les deux frères mettre en œuvre une division formelle de leurs domaines. Louis convainc son frère ainé de lui céder la souveraineté sur Legnica en échange des villes de Złotoryja (en allemand Goldberg), Chojnów (en allemand Haynau ou Hainau), Chocianów (en allemand Kotzenau) et Lubin (en allemand Lüben). Toutefois au bout d'un an Venceslas se ravise et estime que la division du duché de Legnica est inéquitable. Deux raisons semble le motiver il est sérieusement malade et après huit années de mariage son épouse ne lui a pas encore donné d'enfant. Venceslas réclame la totalité de l'héritage de Legnica; en échange, il promet de désigner Louis comme seul héritier même si son futur enfant à venir est un fils. Louis accepte d'abandonner ses domaines à Venceslas. En contrepartie, il reçoit une compensation financière de 400 pièces d'argent par an et la possession du palais de Buczyna. L'étonnante renonciation de Louis, sans combat, semble être motiver par la perspective de la mort prochaine de son frère qui lui permettrait de recouvrer rapidement Legnica.

Cependant il apparait que Venceslas, bien que malade n'est pas mourant. la situation se trouve de plus compliquée par la naissance du premier fils de Venceslas Rupert. Louis cherche à faire annuler sa renonciation au prétexte que sa compensation financière annuelle n'est pas versée mais sans succès. La paix demeure précaire jusqu'à la mort de Bolesław III (21 April 1352), qui déclenche la guerre civile entre les deux frères.

Conflits[modifier | modifier le code]

Malgré la tentative de médiation conjointe du Conrad Ier duc d'Oleśnica, de Preczlaw von Pogarell, évêque de Wroclaw, et même de l'empereur Charles IV du Saint-Empire, la guerre fratricide dure six ans, pendant lesquels chaque camps obtient et perd l'avantage. La guerre se termine en juillet 1359, quand un accord est trouvé entre les frères. Venceslas qui a perdu la bataille décisive est obligé de donner à Louis les districts de Brzeg-Oława qui lui étaient revenu après la mort de sa belle mère, Catherine Šubić et Chojnów sous forme d'un duché indépendant. Toutefois une moitie de Brzeg-Oława, avec Byczyna, est vendue par Wenceslas au duc Bolko II de Świdnica. En concession additionnelle Venceslas d'engage au paiement de 4.500 pièces d'argent à son jeune frère afin de compenser les dommages des combats..

Du fait du conflit avec son frère, Venceslas se trouve dans l'obligation de devenir l'agent des interventions de la maison de Luxembourg en Silésie. En 1348 il représente l'empereur comme médiateur dans un conflit entre l'évêque Wroclaw, Preczław von Pogarell et des nobles locaux. En février] 1348, Venceslas fait partie de la suite de qui accompagne l'empereur Charles IV, quand il se rend à Bautzen afin d'organiser une rencontre avec entre Frédéric II de Misnie et le Landgrave de Thuringe aux sujets des conflits frontaliers qui les opposent. Onze années plus tard en 1360, Venceslas est de nouveau le médiateur impérial dans le conflit entre le duc Conrad Ier d'Oleśnica et le duc Przemysław Ier Noszak de Cieszyn (en allemand Teschen) au sujet du contrôle du duché de Bytom-Koźle.

Dernières années[modifier | modifier le code]

Pendant tout son règne, Venceslas se trouve confronté dans son duché à des difficultés financières importantes. Les domaines qu'il a hérité de son père Bolesław III, sont grevés d'énormes dettes. En tentant de gérer cet endettement Wenceslas est obligé d'engager une grande partie de son duché aux princes et aux évêques voisins et même à de simple chevaliers ou aux bourgeois des cités. En dépit de la situation financière désastreuse de Legnica, Venceslas engage des opérations destinées à accroitre le prestige du duché et de lui-même. Il fonde une monastère Bénédictin et une Collégiale à Legnica nommé « Église de Dieu » (en polonais: Bożego Grobu), et ordonne l'émission d'une pièce de monnaie d'or baptisée le « wacławki », qui circule à travers le royaume.

Venceslas meurt le 2 juin 1364 et il est inhumé dans L'Église de Dieu de Legnica qui était encore en construction. Son excommunication, du fait de dettes impayées génère de nombreuses complications et ce n'est qu'en 1365 que ses fils obtiennent finalement son pardon. La pierre tombale ornée de Venceslas demeure intact, et elle se trouve désormais dans la cathédrale de Legnica.

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Vers 1338/1340, Venceslas épouse Anne de Cieszyn (né vers 1325 – † 1367), fille du duc Casimir Ier de Cieszyn. ils sont cinq enfants:

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Wenceslaus I of Legnica » (voir la liste des auteurs), édition du 1 juillet 2014.
  • (de) Europäische Stammtafeln Vittorio Klostermann, Gmbh, Francfort-sur-le-Main, 2004 (ISBN 3465032926), Die Herzoge von Schlesien, in Liegnitz 1352-1596 und in Brieg 1532-1586 des Stammes der Piasten Volume III Tafel 10.
  • (en) & (de) Peter Truhart, Regents of Nations, K. G Saur Münich, 1984-1988 (ISBN 359810491X), Art. « Liegnitz (pol. Legnica) » p. 2.451 & « Brieg (pol. Brzeg) » p. 2.448.