Vassili Ivanovitch Koltchak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vassili Ivanovitch Koltchak (Василий Иванович Колчак)
Vassili Ivanovitch Koltchak
Major-général Vassili Ivanovitch Koltchak

Naissance
Odessa
Décès (à 76 ans)
Saint-Pétersbourg
Origine Russe
Allégeance Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Arme Artillerie
Grade Major-général
Années de service 1854-1899
Conflits Guerre de Crimée
Faits d'armes Bataille de Malakoff
Distinctions Ordre de Saint-GeorgesOrder of Glory Ribbon Bar.png
Famille Olga Ilinitchna Posokhova

Alexandre Vassilievitch Koltchak Iekaterina Vassilievna Koltchaka Lioubova Vassilievna Koltchaka

Vassili Ivanovitch Koltchak, (en alphabet cyrillique : Василий Иванович Колчак, né le à Odessa, décédé le à Saint-Pétersbourg, général russe, un des héros de la guerre de Crimée[1], diplômé du lycée Richelieu d'Odessa, capitaine de l'artillerie navale, ingénieur militaire, major-général de l'Amirauté en 1893, diplômé de l'Institut des ingénieurs des mines[2].

Famille[modifier | modifier le code]

Fils de Ivan Loukianovitch Koltchak et de Iekaterina Oksentivna Barkareva[3].

Vassili Ivanovitch Koltchak épousa Olga Ilinitchna Posokhova, (1855-1894)[4]. L'épouse du major-général était issue d'une famille de marchands[5].

Enfants[modifier | modifier le code]

Biographie[modifier | modifier le code]

Le lycée Richelieu à Odessa en 1910

Né en 1837, à Odessa, le jeune Vassili Ivanovitch Koltchak fréquenta le lycée Richelieu à Odessa, sorti diplômé de cette école fondée en 1817 par le français Armand Emmanuel du Plessis, duc de Richelieu. En 1854, il rejoignit le corps de cadets de l'artillerie navale[8].

En 1855, pendant le siège de Sébastopol, il fut désigné pour escorter un transport de poudre, le navire leva l'ancre dans le port de Nikolaïev et prit la direction de Sébastopol. Arrivé à destination, Vassili Ivanovitch Koltchak fut envoyé sur la colline Malakoff. Le , il défendit avec courage la position russe attaquée par les Français, en récompense pour sa bravoure au combat, il lui fut décerné l' Ordre de Saint-Georges.

Lors du dernier assaut de la colline de Malakov, le , Vassili Ivanovitch Koltchak fut grièvement blessé, capturé par les Français, il fut envoyé aux îles des Princes[Laquelle ?] en mer de Marmara[9]. Au terme de l'assaut de la tour Malakov, Vassili Ivanovitch Koltchak fut l'un des sept survivants[10]. Son père raconte son exploit dans un article de la Revue maritime[11] : Koltchak (B.), général d’artillerie en retraite de la marine russe. La tour de Malakoff.

De retour de captivité, Koltchak étudia à l'Institut des ingénieurs des mines, après l'obtention de son diplôme, afin d'étudier la métallurgie, pendant une brève période, il travailla dans une usine de canons située en Oural. En 1863, il dirigea la réception des armes et munitions à l'usine d'acier Oboukhovski située à Saint-Pétersbourg. En 1893, en retraite, il fut élevé au grade de major-général. Mais, en qualité d'ingénieur et chef d'atelier, il continua à diriger l'atelier de réception jusqu'en 1899, année où il se retira de la vie active. Il fut spécialisé dans l'artillerie de campagne[12].

L'amiral Alexandre Vassilievitch Koltchak, fils du major-général Vassili Ivanovitch Koltchak

Dans le magazine mensuel Collection de la mer, parurent ses articles : Sur la colline Malakov, Histoire de l'usine sidérurgique Oboukhovski relative aux progrès du matériel de l'artillerie (tous deux parurent en 1894). En 1904, sous le titre Guerre et captivité, il publia ses souvenirs de la campagne de Sébastopol[13].

Ses relations avec son fils, Alexandre Vassilievitch Koltchak furent très enrichissantes pour le futur amiral et explorateur polaire. Vassili Ivanovitch Koltchak inculqua à son très jeune fils la passion de la marine, les connaissances scientifiques et la passion de l'exploration[14].

Le major-général Vassili Ivanovitch Koltchak fut connu comme un homme franc et d'une grande méticulosité[14].

Décès[modifier | modifier le code]

Vassili Ivanovitch Koltchak décéda le à Saint-Pétersbourg.

À noter[modifier | modifier le code]

Ilia Posokhov, le beau-père de Vassili Ivanovitch Koltchak, fut le dernier maire d'Odessa, il fut exécuté par les Bolcheviks en 1920[15],[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]