Utilisateur:Pascale Raynaud/Brouillon

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Claude Raynaud est un organiste et professeur d'harmonie né le 30 juin 1937 à Mazamet (Tarn).

Remarqué par l’organiste Marcel Dupré à l'âge de 6 ans, Jean-Claude Raynaud entre au Conservatoire de Paris en 1950, où il obtient 5 premiers prix (harmonie, contrepoint, fugue, accompagnement au piano, orgue et improvisation).

Chef de chant à l'Opéra de Paris de 1965 à 1972, professeur de contrepoint au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris de 1972 à 1977, il succède à Henri Challan en tant que professeur d'harmonie de 1972 à 2002.

Il a été organiste titulaire de l’Eglise Réformée de l’Annonciation à Paris, où il a inauguré en 1973 un nouvel orgue du facteur Curt Schwenkedel.

il a donné de nombreux concerts (Notre-Dame de Paris, Saint-Sernin de Toulouse, Notre-Dame de Chartres, Basilique de Saint-Denis, Saint-Alain de Lavaur, Saint-Salomon-et-Saint-Grégoire de Pithiviers,…) [1] [2]

Publications [3][modifier | modifier le code]

  • « Le Tapis et la Musique », avec Nicole Mainguet, Editions Soleil d'Orient (Clermont-Ferrand,1975) n-8 br., 30 p., 5 planches coul., sur papier vergé, bon état. (on joint une représentation de miniature persane et une carte de Soleil d'Orient) Le pianiste et organiste Jean-Claude Raynaud, par sa sélection et son interprétation des pièces d'Orgue, et Nicole Mainguet, par ses analyses et commentaires, proposent un parrallèle entre la musique et le tapis. On peut comparer le champ du tapis à une partition musicale et voir dans la répétition des motifs rigoureusement distribués, la distribution des mesures dans un rythme soutenu. N° de réf. du libraire ABE-1519234595586
  • « 300 textes et réalisations à l'usage des classes d'écriture musicale » Editions Zurfluh/Robert Martin. [4] "L'enseignement de l'écriture pratiqué au Conservatoire de Paris depuis de nombreuses décennies est une spécificité qui n'a pas d'équivalent à l'étranger. Les superbes textes de Jean-Claude Raynaud permettent d'aborder différents langages avec le souci de toujours faire relier les éléments du vocabulaire harmonique à la forme. Ouvrage publié sous l'égide du Centre de Recherche et d'Edition du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Préface de Marc-Olivier Dupin, Directeur du Conservatoire de Paris. Les cahiers et textes s'adressent à l'élève, les réalisations au professeur / A l'usage des classes d'écriture musicale" [5]

Discographie [6] [7][modifier | modifier le code]

  • Œuvres pour cuivres et orgue (avec le Quintette de cuivres de l’Orchestre de Paris) (DECCA 7283)
  • Anthologie de la musique française d’orgue (VOX SVBX 5312)
    • Musique française des primitifs aux modernes (Disque Vox-Turnabout, Pithiviers,1965-66)
      • L.-C. Daquin : Noëls 6, 7, 8
      • J.-F. Dandrieu : Magnificats ré, sol, 2 Noëls
      • C.-B. Balbastre : Noël
    • Musique française des primitifs aux modernes (Disque Turnabout-Vox, Toulouse St-Sernin, vers 1966 (158, 161)
      • O. Messiaen : Transports de joie, Desseins éternels, Dieu parmi nous
      • G. Litaize : Prière
      • J. Langlais : Evocation
      • J.-J. Grunenwald : Final de la Sonate pour orgue.
    • Musique française des primitifs aux modernes (Disque Vox-Turnabout, Toulouse St-Sernin, 1966, Saint-Saëns CD)
      • C. Saint-Saëns : 2 Préludes et fugues op. 109 en ré, sol
      • E. Gigout : Toccata
      • A. Guilmant : Final de la 1re Sonate, Prière et Berceuse
      • L. Boëllmann : Suite gothique
    • Musique française des primitifs aux modernes (Disque Vox-Turnabout, Pithiviers, 1965-66)
      • L.-C. Daquin : Noëls 6, 7, 8
      • J.-F. Dandrieu : Magnificats ré, sol, 2 Noëls
      • C.-B. Balbastre : Noël
  • Andre Isoir / Jean-Claude Raynaud: Modern French Organ Music LP VG++/NM USA Turnabout TV-S 34319  1970
  • Œuvres pour orgue d’Olivier MESSIAEN (CBS 34-61250). Disque CBS/ Vox, Toulouse St-Sernin, 1970 (158)
    • O. Messiaen : Transports de joie, Les Oiseaux et les sources, Les Eaux et la grâce, Dieu parmi nous, Le Vent de l'Esprit, L'Ange aux parfums, Desseins éternels.
  • Ecole vénitienne et allemande (Disque Decca, Cuivres et Orchestre de Paris 1974 (199))
    • J. Staden : Symphonie pour cuivres et orgue
    • H. Schütz : Choral ‘Also hatt Gott die Welt geliebt'
    • G. G. Gastoldi : Concerto de Pastori
    • G. Gabrieli : Symphonies sacrées

Vidéos[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Concerts historiques à Paris 1919-1972 », sur www.france-orgue.fr (consulté le 25 octobre 2020)
  2. alaincochard, « ​Une interview de Pierre Pincemaille – Saint-Denis se mérite (orgue) », sur Concertclassic, (consulté le 25 octobre 2020)
  3. « Jean-Claude Raynaud », sur data.bnf.fr (consulté le 25 octobre 2020)
  4. « 300 Textes et Realisations Cahier 1 (Textes) - laflutedepan.com », sur La Flûte de Pan (consulté le 25 octobre 2020)
  5. « Partitions : Jean Claude Raynaud - 300 Textes et Réalisations en 16 cahiers », sur www.free-scores.com (consulté le 25 octobre 2020)
  6. « Jean-Claude RAYNAUD | AGOC », sur www.orgues-chartres.org (consulté le 25 octobre 2020)
  7. « Jean-Claude RAYNAUD organiste, Musique d'orgue », sur www.france-orgue.fr (consulté le 25 octobre 2020)