Upshot-Knothole Encore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Encore.
Upshot-Knothole Encore
L'explosion vue du ciel
L'explosion vue du ciel
Puissance nucléaire Drapeau des États-Unis États-Unis
Série d'essais Opération Upshot-Knothole
Localisation Site d'essais du Nevada, Frenchman Flat (en)
Date 8 mai 1953
Puissance 27 kt
Type d'essais atmosphérique

Upshot-Knothole Encore est un essai nucléaire mené par les États-Unis pendant l'opération Upshot-Knothole. Il a eu lieu le 8 mai 1953 dans le Yucca Flat, au sein du site d'essais du Nevada[1].

Localisation de l'essai[modifier | modifier le code]

L'engin, dont le nom de code était « Encore », détonna à h 30, heure locale, après un lâcher aérien d'une bombe Mk-6D à 5 800 m d'altitude par un Boeing B-50 Superfortress, au-dessus du Frenchman Flat du site d'essais du Nevada. La bombe explosa à 758,5 m d'altitude, à 4,5 m à l'ouest et 285,5 m au sud de sa cible. La puissance estimée de l'arme était de 30 à 36 kt, bien qu'elle ne produisit que 27 kt. Le « E » du nom de code « Encore » est une référence aux « effets » des essais nucléaires[2].

Effets de l'essai[modifier | modifier le code]

Comme Encore est un essai d'effets, de multiples objets furent soumis à l'explosion, dont 145 pins ponderosa que le Service des forêts des États-Unis transporta spécialement dans le désert du site d'essais du Nevada depuis un canyon proche. Les arbres furent ensuite placés dans des trous au Frenchman Flat, et cimentés au sol, à 2 000 m du point d'impact. La décharge initiale de radiation thermique enflamma beaucoup d'entre eux, et les vagues d'explosion suivantes les souffla au loin[3].

3 500 soldats furent transportés pour assister à l'explosion pour les exercices Desert Rock[4]. Par ailleurs, 600 personnes de haut rang et membres du Congrès des États-Unis y assistèrent également, dans le but « d'endoctriner les troupes pour qu'elles sachent comment se protéger, elles et leur équipement, dans le cas d'une frappe atomique ennemie en situation de combat »[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) U.S. Department of Energy / Nevada Operations Office, United States Nuclear Tests - July 1945 through September 1992, Décembre 2000, DOE/NV-209 Rev 15
  2. (en) « Operation Upshot-Knothole », The Nuclear Weapon Archive
  3. (en) Ann Finkbeiner, « How Do We Know Nuclear Bombs Blow Down Forests? », Slate.com, (consulté le 31 mai 2013)
  4. (en) Operation UPSHOT-KNOTHOLE Fact Sheet, Defense Threat Reduction Agency
  5. (en) « Photo Details », département de l'Énergie des États-Unis (consulté le 1er juin 2013)