Union mal assortie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Union mal assortie
Pukirev ner brak.jpg
Artiste
Date
1862
Type
Art de genre (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Technique
Peinture à l’huile
Dimensions (H × L)
173 × 136,5 cm
Collection
N° d’inventaire
350Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

Union mal assortie (aussi connu sous les titres Le Mariage arrangé et Mésalliance ; en russe : Неравный брак) est un tableau du peintre russe Vassili Poukirev réalisé en 1862, immédiatement après être sorti de l'École de peinture, de sculpture et d'architecture de Moscou.

La toile, conservée et exposée à la Galerie Tretiakov à Moscou est présentée à l'exposition académique en 1863. Son thème, sa taille inhabituelle et sa réalisation magistrale permettent à l'artiste de devenir immédiatement l'un des peintres les plus en vue dans le milieu des peintres russes. Grâce à cette œuvre, l'Académie lui a décerné le titre de professeur.

Description[modifier | modifier le code]

Le tableau dépeint une scène de mariage suivant le rite de l'Église orthodoxe. Dans une église ombrageuse, la lumière incidente provenant d'une fenêtre éclaire principalement trois personnages, le marié, la mariée et le prêtre. Le marié est un vieil homme habillé d'un beau costume, appuyé sur une canne de la main droite, avec une expression caustique et condescendante. Le visage ridé, les yeux ternes, les lèvres en saillie, il porte la croix de l'ordre de Saint-Vladimir sur le côté gauche de la poitrine. Son regard porte vers la mariée.

Contrairement à son époux, la mariée, vêtue d'une robe de mariage, est très jeune et de petite taille. Son visage est ovale, entouré de cheveux bruns soyeux et sa tête voilée, soulignant son innocence. Son visage pâle perlé des larmes et ses yeux baissés la rendent particulièrement touchante. Dans la main gauche, elle tient mollement une bougie abaissée et tend la droite vers le prêtre, afin qu'il puisse lui passer la bague de mariage à son index.

Le prêtre, voûté, vêtu d'une chasuble, jette un regard oblique vers un livre de l'église et s'apprête à passer la bague en or au doigt de la mariée.

Parmi les invités, le garçon d'honneur de la mariée exprime son insatisfaction par l'expression de son visage et par les mains croisées sur sa poitrine. Les autres personnages jouent un rôle mineur. Le peintre les divise en deux groupes, celui du marié et celui de la mariée.

Autoportrait[modifier | modifier le code]

Le peintre s'est représenté dans l'homme aux bras croisés à l'extrême droite du tableau.

Analogies[modifier | modifier le code]

Une scène similaire figure dans le roman de Pouchkine connu sous le titre de Doubrovski (1832) : la belle Maria est forcée par son père d'épouser le vieux prince Vereïski alors qu'elle aime Doubrovski, nobliau devenu brigand. Lors de la cérémonie religieuse, « quand le prêtre lui posa les questions rituelles elle tressaillit et se figea, mais elle tardait encore à répondre, elle espérait encore ; le prêtre, sans attendre sa réponse, prononça les mots irrévocables »[1].

Une chanson russe, Bezoumnaïa (L'Insensée), écrite par M. Ojegov (1896) à partir de motifs traditionnels, évoque également une scène très similaire[2]. Le septième couplet dit par exemple « J'ai vu comme la pâleur / A envahi son jeune visage / Lorsque le prêtre à son doigt / Lui a passé l'anneau d'or », et l'avant-dernier évoque la foule qui murmure contre cette union mal assortie. Le dernier vers dit « Heureux mon rival – il est riche ». Une autre version de cette chanson est interprétée entre autres par Janna Bitchevskaïa, ainsi que par Nadejda Kadycheva (en), sous le titre Ou tserkvi stoïala kareta (Devant l'église attendait le carrosse).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alexandre Pouchkine, Doubrovski, trad. Gustave Aucouturier / Simone Sentz-Michel, Gallimard Folio bilingue, 2002 (ISBN 2-07-041997-5)
  2. (ru) Texte et partitions (plusieurs versions).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :