Tribunal constitutionnel (Pologne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tribunal constitutionnel.
Tribunal constitutionnel
Image illustrative de l'article Tribunal constitutionnel (Pologne)
Entrée du Tribunal
Nom officiel Trybunał Konstytucyjny
Sigle TK
Juridiction Drapeau de la Pologne Pologne
Type Juridiction constitutionnelle
Langue Polonais
Création Par la révision de la Constitution (pl) en 1982
Siège 00-918 Warszawa, al. Jana Chrystiana Szucha 12a
Coordonnées 52° 12′ 56″ N 21° 01′ 25″ E / 52.2156, 21.0236352° 12′ 56″ Nord 21° 01′ 25″ Est / 52.2156, 21.02363

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Pologne

(Voir situation sur carte : Pologne)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Varsovie

(Voir situation sur carte : Varsovie)
Point carte.svg
Composition 15 juges
Nommé par élus par la Diète de la République de Pologne
Prezes (« Président »)
Nom Andrzej Rzepliński
Depuis
Voir aussi
Site officiel (pl+en+fr) trybunal.gov.pl/

En Pologne, le Tribunal constitutionnel est un organe constitutionnel créée en 1982 et dont les compétences sont actuellement régies par la Constitution de 1997[1] et les lois organiques du et du relatives au Tribunal constitutionnel.

D'après l'article 188 de la Constitution, « le Tribunal constitutionnel statue sur :

  1. la conformité à la Constitution des lois et des traités,
  2. la conformité des lois aux traités ratifiés dont la ratification exige l'autorisation préalable d'une loi,
  3. la conformité des actes réglementaires émanant des autorités centrales de l’État à la Constitution, aux traités ratifiés et aux lois,
  4. la conformité à la Constitution des objectifs ou de l'activité des partis politiques,
  5. toute saisine portée devant ce Tribunal, en application au premier alinéa de l'article 79 de la Constitution[2]. »

Les 15 membres du tribunal constitutionnel sont élus individuellement par la Diète pour un mandat unique non renouvelable de neuf ans parmi les personnes ayant une expérience et d'excellentes connaissances juridiques. Son président (Andrzej Rzepliński depuis 2010) est désigné par le président de la République qui le choisit sur la base d'une proposition de deux noms faite par les membres du Tribunal.

Après les élections générales de 2015, plusieurs décisions du président de la République et de la nouvelle présidente du Conseil des ministres sur le renouvellement et le fonctionnement du tribunal[3] suscitent dans tout le pays des manifestations des adversaires du parti au pouvoir rassemblant les différents partis du centre et de la gauche et des citoyens non encartés regroupés dans un Comité de défense de la démocratie (KOD)[4], avec « Liberté, égalité, démocratie » pour mot d’ordre[5]. Le parti Droit et justice a réagi par des contre-manifestations[6].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site du Tribunal constitutionnel : Traduction de la constitution sur le site du tribunal
  2. Article 79 de la Constitution
  3. http://information.tv5monde.com/en-continu/pologne-kaczynski-cherche-discrediter-le-tribunal-constitutionnel-74208
  4. http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/pologne-manifestations-contre-le-coup-d-etat-rampant-du-gouvernement-535606.html
  5. http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/En-Pologne-grande-manifestation-contre-le-gouvernement-2015-12-13-1392369
  6. http://www.eurotopics.net/fr/home/presseschau/archiv/article/ARTICLE174818-Pologne-des-manifestations-somme-toute-anodines

Pour en savoir plus[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :