Tragedy (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tragedy.
Tragedy
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Crust punk[1],[2], D-beat[2], punk hardcore[3],[4]
Années actives Depuis 2000
Labels Tragedy Records, Skuld Releases
Influences From Ashes Rise[5], Discharge[5]
Composition du groupe
Membres Todd Burdette
Yannick Lorrain
Billy Davis
Paul Burdette

Tragedy est un groupe de punk hardcore américain, originaire de Memphis, dans le Tennessee. Ils résident actuellement à Portland, dans l’Oregon. Le groupe est formé en 2000, et né des cendres des groupes His Hero Is Gone et Deathtreat.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en 2000, et né des cendres des groupes His Hero Is Gone et Deathtreat[6]. Le groupe se compose à l'origine du chanteur et guitariste Todd Burdette, du guitariste Yannick Lorrain, et du batteur Paul Burdette[3]. Peu après leur formation, le groupe se délocalise à Portland, en Oregon, pour un nouveau départ[3]. Une fois isntallé, le trio recrute le bassiste Billy Davis (de From Ashes Rise)[3].

Un an plus tard, en 2001, le groupe publie son premier album studio, l'éponyme Tragedy, publié au label Skuld Records[3]. Un EP intitulé Can We Call this Life? est également publié en 2001[3]. Il est suivi par un deuxième album, intitulé Vengeance, auto-produit, qui comprend au total dix chansons[7], félicité par l'ensemble de la presse spécialisée[8],[9]. En 2003 sort un split avec le groupe Totalitär. Tragedy publie l'album Nerve Damage en 2006[3]. Ils effectuent par la suite plusieurs tournées américaines[3]. En 2008, Tragedy et le groupe japonais Blowback sont annoncés du 25 mai au 7 juin en tournée américaine[10].

En 2012, le groupe publie son premier album studio en six ans, Darker Days, au label Tragedy Records[11]. En 2014, le groupe annonce des dates avec Neurosis notamment au Bestia Festival et Maryland Deathfest[12].

Membres[modifier | modifier le code]

  • Todd Burdette - guitare, chant (également dans Deathreat, Severed Head of State et WarCry, jouait dans Copout, His Hero is Gone et Call the Police)
  • Yannick Lorrain - guitare (jouait dans His Hero is Gone et Union of Uranus)
  • Billy Davis - basse, chant (également dans Deathreat, jouait dans Copout et From Ashes Rise)
  • Paul Burdette - batterie (également dans Deathreat et Criminal Damage, jouait dans His Hero is Gone et Call the Police)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Tragedy - Darker Days », sur Stereogum (consulté le 14 avril 2015).
  2. a et b (en) « The 10 Best D-beat Albums to own on Vinyl », sur VinylMePlease (consulté le 14 avril 2015).
  3. a b c d e f g et h (en) Eduardo Rivadavia, « Tragedy Biography », sur AllMusic (consulté le 19 avril 2017).
  4. (en) « DBeatBeater », sur dbeatbeater.com (consulté le 14 avril 2015).
  5. a et b (en) « Tragedy », sur PunkNews (consulté le 19 avril 2017).
  6. (en) « Tragedy Biography », sur PunkNews (consulté le 19 avril 2017).
  7. (en) « Tragedy Vengeance », sur LambGoat (consulté le 19 avril 2017).
  8. (en) « 9/10 Alec - TRAGEDY - Vengeance - CD - Tragedy Records - 2003 », sur Maelstromzine (consulté le 19 avril 2017).
  9. (en) Eduardo Rivadavia, « Tragedy - Vengeance Review », sur AllMusic (consulté le 19 avril 2017).
  10. (en) « Tragedy / Blowback (Japan) », sur PunkNews (consulté le 19 avril 2017).
  11. (en) « Darker Days Ahead (2012) Review », sur PunkNews (consulté le 19 avril 2017).
  12. (en) « Neurosis/Tragedy », sur PunkNews (consulté le 19 avril 2017).