Toussaint Rose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une personnalité française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Toussaint Rose
Toussaint rose.jpg

Toussaint Rose, peinture du xviie siècle

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de travail
Activité
Autres informations
Membre de
Académie française (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata

Toussaint Rose, marquis de Coye, né à Provins le et mort à Paris le , est un magistrat français. Il fut président de la Chambre des comptes de Paris, secrétaire de Mazarin puis de Louis XIV avant d'être élu à l'Académie française en 1675 au fauteuil 2.

Biographie[modifier | modifier le code]

Comme "secrétaire de la plume" il était chargé de signer à la place du Roi des documents officiels. Il savait tellement bien imiter la signature de Louis XIV que certains autographes du grand Roi pourraient être contestés. Il fut nommé président de la Chambre des comptes de Paris en 1661.

C’est grâce à son intervention auprès du roi que fut rendue l’ordonnance de 1667, en vertu de laquelle l’Académie dut être reçue avec les cours supérieures. Ce fut sûrement la raison pour laquelle il devint académicien, car il n’avait rien publié lorsqu’il fut admis le 2 décembre 1675 en remplacement de Conrart et reçu le 12 décembre par Régnier-Desmarais. Il fut du parti des anciens, et lorsqu’il s’agit de remplacer Colbert, il soutint la candidature de Boileau contre celle de La Fontaine ; il prononça des harangues académiques, fit un discours au roi, en 1679, sur la paix, et fut un des six premiers académiciens admis aux spectacles de la cour.

En 1684, le roi lui a donné une charge de conseiller président en la Chambre des comptes de Paris en remplacement du président Louis Bétault[1]. Cette nomination a été enregistrée immédiatement malgré les observations des officiers de la Chambre.

Le duc de Saint-Simon, dans ses mémoires raconte plusieurs anecdotes plaisantes sur lui.

Il épousa Madeleine de Villiers, fille de Claude, avocat au parlement de Paris, et de Mlle Rayer. Le gendre de son fils Louis, le président Antoine Portail fut également, sans grand titres littéraires, membre de l'Académie française

Iconographie[modifier | modifier le code]

Le portrait de Toussaint Rose par François de Troy, qui fait partie des collections du musée Carnavalet (E. 5037) est déposé au château de Versailles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Une charge de président était estimée près de 300 000 livres.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marc de Villiers Du Terrage, Un secrétaire de Louis XIV, Toussaint Rose, Marquis de Coye, président de la Chambre des comptes, membre de l'Académie française, Paris : May et Motteroz, 1891 ; In-16, 144 p., portrait, avec fac-similé, tableau généalogique (lire en ligne)
  • Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon, Mémoires, plusieurs références

Liens externes[modifier | modifier le code]