Torajirō Saitō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Torajiro Saito)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Torajirō Saitō
Description de cette image, également commentée ci-après
De gauche à droite : Mariko Miyagi, Ichirō Arishima, Tony Tani et Torajirō Saitō sur le tournage de Koisuredo koisuredo monogatari (1956)
Naissance
Yashima (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Décès (à 77 ans)
Profession Réalisateur
Films notables Akogare no Hawaii kōro
Tokyo Kid
Voyage à Hawaï

Torajirō Saitō (斎藤 寅次郎, Saitō Torajirō?) né le et mort le est un réalisateur japonais connu pour ses comédies.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans la préfecture d'Akita,Torajirō Saitō entre aux studios Shōchiku en 1922 et fait ses débuts de réalisateur en 1926[1].

Il travaille plus tard aux studios Shintōhō et Tōhō[1].

Il est connu comme le « dieu de la comédie » pour avoir dirigé plus de 200 films entre 1926 et 1962[2], dont beaucoup étaient des comédies absurdes mettant en vedette des clowns célèbres tels que Ken'ichi Enomoto, Roppa Furukawa et Junzaburō Ban[1],[3].

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Hibari Misora et Takako Irie dans Aozora tenshi (1950)
  • 1926 : Kyokuba-dan no shimai (曲馬団の姉妹?) co-réalisé avec Shigeyoshi Suzuki
  • 1927 : Antō (暗闘?)
  • 1927 : Takada no baba (高田の馬場?)
  • 1927 : Madō (魔道?)
  • 1927 : Le Sabre de pénitence (懺悔の刃, Zange no yaiba?) co-réalisé avec Yasujirō Ozu (séquence d'ouverture)
  • 1927 : Conquête de la dépression (不景気征伐, Fukeiki seibatsu?) co-réalisé avec Hiroshi Shimizu
  • 1928 : Katsudō-kyō (活動狂?)
  • 1928 : Appare bi danshi (天晴れ美男子?)
  • 1928 : Kōkō yarinaoshi (孝行やり直し?)
  • 1929 : Iroke tappuri (色気たっぷり?)
  • 1929 : Akeyuku Sora (明け行く空?)
  • 1929 : Okatatsu oshikirichō (岡辰押切帳?)
  • 1929 : Ichioku-en (壱〇〇、〇〇〇、〇〇〇円?)
  • 1929 : Jonan kangei udekurabe (女難歓迎腕比べ?)
  • 1930 : Bijin bōryokudan (美人暴力団?)
  • 1931 : Kanojo no kōfun (彼女の興奮?)
  • 1933 : Wasei Kingu Kongu (和製キングコング?)
  • 1935 : Kid Commotion (子宝騒動, Kodakara sōdō?)
  • 1938 : Enoken no hōkaibō (エノケンの法界坊?)
  • 1939 : Tokyo Blues (東京ブルース?)
  • 1939 : Roppa no Ōkubo Hikozaemon (ロッパの大久保彦左衛門?)
  • 1940 : Oyako kujira (親子鯨?)
  • 1941 : Kodakara fūfu (子宝夫婦?)
  • 1945 : Tokkan ekichō (突貫駅長?)
  • 1945 : Cinq hommes de Tokyo (東京五人男, Tōkyō gonin otoko?)
  • 1949 : Akireta musume-tachi (あきれた娘たち?) ; autre titre : Kingorō no kodakara sōdō (金語楼の子宝騒動?)
  • 1949 : Nodo jimankyō jidai (のど自慢狂時代?)
  • 1949 : Otoko no namida (男の涙?)
  • 1949 : Odoroki ikka (おどろき一家?)
  • 1950 : Akogare no Hawaii kōro (憧れのハワイ航路?)
  • 1950 : Aozora tenshi (青空天使?)
  • 1950 : Tokyo Kid (東京キッド?)
  • 1950 : Tonbo kaeri dōchū (とんぼ返り道中?)
  • 1951 : Hatsukoi Tonko musume (初恋トンコ娘?)
  • 1954 : Voyage à Hawaï (ハワイ珍道中, Hawai chindochu?)[4]
  • 1954 : Ukare gitsune senbon zakura (浮かれ狐千本桜?)
  • 1955 : Otōsan wa ohitoyoshi (お父さんはお人好し?)
  • 1956 : Koisuredo koisuredo monogatari (恋すれど恋すれど物語?)
  • 1957 : Nanbanji no semushi otoko (南蛮寺の佝楼男?)
  • 1959 : Bakushō Mito Kōmon man'yūki (爆笑水戸黄門漫遊記?)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (ja) « Saitō Torajirō », Nihon jinmei daijiten, Kōdansha (consulté le 28 novembre 2010)
  2. (ja) « Filmographie », sur JMDB (consulté le 24 janvier 2018)
  3. (ja) « Kigeki no kamisama Saitō Torajiro », Laputa (consulté le 28 novembre 2010) Program of 2005 Saitō retrospective.
  4. Voyage à Hawaï (1954) - MCJP

Liens externes[modifier | modifier le code]