Torrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Torée)

Une torrée (du latin torrere, « rôtir[1] ») est une tradition du canton de Neuchâtel et du canton du Jura qui consiste à préparer un grand feu dans un pâturage des montagnes neuchâteloises ou des Franches Montagnes Jurassienne et à y faire cuire sous la cendre des saucissons entourés de papier journal et des pommes de terre.

Préparation[modifier | modifier le code]

Le saucisson est enveloppé dans des feuilles de choux et/ou du papier journal et mis à cuire sous la cendre[2]. Le temps de cuisson du saucisson reste un éternel débat pour les Neuchâtelois, (entre 35 et 40 minutes), tout comme le nombre de feuilles de papier journal nécessaires (3 à 4) de l’Impartial à l’époque. L’important étant avant tout de bien mouiller le papier journal et d’avoir une quantité de cendres suffisante afin de recouvrir intégralement le saucisson afin qu’il ne brûle pas.

De nos jours, la torrée est souvent prétexte à une réunion festive entre amis ou en famille. Elle peut être assimilée à un pique-nique puisque, même si la saucisse jurassienne est fortement conseillée, on y trouve souvent de nombreux autres apports culinaires tels que les cervelas, de nombreuses salades et toutes sortes de desserts.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Torrée », www.larousse.fr (consulté le 26 avril 2019).
  2. « Torrée neuchâteloise », sur j3l.ch, Jura Trois-lacs (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr + de + it + rm + en) Confédération suisse. Département fédéral de l'intérieur DFI, « La torrée », Traditions vivantes,‎ [2011] (lire en ligne).
  • [fpa], « Traditions neuchâteloises répertoriées », RTN,‎ (lire en ligne).
  • Ellen Hertz et Fanny Wobmann, Complications neuchâteloises. Histoire, tradition, patrimoine, Neuchâtel, Alphil, , 237 p. (ISBN 978-2-88930-022-8).