Tlamatini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Amérique précolombienne image illustrant le Mexique image illustrant l’écriture
Cet article est une ébauche concernant l’Amérique précolombienne, le Mexique et l’écriture.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le mot nahuatl « tlamatini » (pluriel : « tlamatinime ») désigne « celui qui sait »[1], « le savant »[2], « le sage »[1], « le philosophe »[3] ou encore « le devin »[4]. Il servait en particulier, à l'époque préhispanique et coloniale, à désigner celui qui avait appris à lire les codex mésoaméricains en nahuatl.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Miguel León-Portilla, Aztec thought and culture: a study of the ancient Nahuatl mind, University of Oklahoma Press, (ISBN 0806122951, lire en ligne), p. 11.
  2. Michel Launey, Grammaire. Volume 1 de Introduction à la langue et à la littérature aztèques, L'Harmattan, (ISBN 2858021074, lire en ligne), p. 157.
  3. Yves-Charles Grandjeat, Aztlán, terre volée, terre promise: les pérégrinations du peuple chicano, Presses de l'École normale supérieure, (ISBN 2728801479), p. 149.
  4. Marie Noëlle Chamoux, Dire le « savoir-faire » en nahuatl classique. Essai d'interprétation, Centre d'études des langues indigènes d'Amérique, CNRS (lire en ligne), p. 5

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]