Thomas Joubert (matador)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thomas Joubert
Présentation
Nom de naissance Thomas Joubert
Naissance (31 ans)
Arles
Nationalité Français (Drapeau de la France France)
Carrière
Alternative 22 avril 2011 à Arles

Thomas Joubert, né le à Arles (Bouches-du-Rhône), est un torero français. À ses débuts, il avait pris comme apodo « Tomasito ».

Présentation[modifier | modifier le code]

Il a débuté avec picadors à Riscle le . Il a pour apoderado Paquito Leal.
Il toréa à Madrid pour la féria d'automne le obtenant deux ovations avec salut et une pétition d'oreille. Il avait déjà coupé une oreille le dans les mêmes arènes malgré un coup de corne. Une semaine plus tard il était à Séville et manqua de peu de couper une oreille (vuelta) en raison d'une estocade malheureuse.
En 2010, après avoir toréé dans plusieurs arènes pendant l'été comme à Bayonne le 9 août où, face à des novillos de Robert Margé, il reçut un salut et une oreille, il participa à la Feria du Riz à Arles et offrit une belle faena sous les notes de musique du concerto d'Aranjuez, joué pour l'occasion par l'orchestre des arènes Chicuelo auquel le novillero avait fait un brindis. Une défaillance à l'épée l’empêcha de couper des oreilles qui lui étaient promises ce jour-là (vuelta et salut).
Il coupe 4 oreilles à Cantillana le puis participe au festival à Béziers le . Le à Arles, il prend l'alternative aux côtés de José Maria Manzanares et El Juli mais reçoit une cornada sérieuse qui l'empêche de conclure sa faena. Il devient tout de même le 54e matador de toros français. Le , il coupe sa première oreille en tant que matador de toros face à des toros de Sotillo Gutiérrez. Le , il triomphe et sort a hombros de la Feria de la Pêche et de l'Abricot à Saint-Gilles[1].

En 2012, Thomas Joubert se produit à St Martin de Crau où il triomphe d'une corrida de Cébada Gago. Il sera également au paseo dans les arènes d'Ales et de Vic-Fezensac. A la fin de cette saison, le jeune arlésien décide de mettre sa carrière entre parenthèses pour s'occuper d'autres projets, notamment humanitaires.

Il décide de faire son retour dans les arènes pour la temporada 2014. L'opportunité lui est donné à Mauguio, où il coupe une oreille du premier toro des frères Gallon. A Palavas au mois d'Août il triomphe d'une corrida de Pierre-Marie Meynadier en coupant deux oreilles.

En 2015, les arènes de St Martin de Crau décident de refaire confiance à Thomas en l'engageant pour la corrida de competencia d'élevages français. Il se produit ensuite à Istres où il connaîtra un triomphe retentissant face à un toro d'El Pilar auquel il donnera une grande faena qui lui permettra de couper les deux oreilles. La même année il participe au festival de St Gilles où il coupe deux oreilles et la queue d'un toro d'El Pilar.

2016 sera l'année de la confirmation puisqu'il triomphe au mois de Mars à Arles, sur ses terres, face à un toro de Pedraza de Yeltes. Il triomphera également à Istres et St Gilles avant de confirmer l'alternative à Nîmes, le . Il est annoncé aux côtés de Juan Bautista et José Maria Manzanares face à des toros de Victoriano del Rio. Après avoir reçu une violente voltereta à son premier toro, Thomas sortira de l'infirmerie pour couper les deux oreilles du sixième toro de la matinée. 4 sorties en triomphe pour 5 corridas lors de cette saison 2016.

Carrière[modifier | modifier le code]

  • Débuts en novillada sans picadors :
    • Finaliste des novilladas sans picadors à Vista Alegre (Madrid)
  • Débuts en novillada avec picadors : aux arènes de Riscle Ganaderia de Miranda de Péricalvo - deux oreilles
  • Présentations
    • Présentation à Nîmes :  ; novillos de Manolo Gonzalez - 1 oreille
    • Présentation à Madrid :  ; novillos de Guadaira - 1 oreille
    • Présentation à Séville :  ;
    • Alternative à Arles: le , toros de Garcigrande, parrain: El Juli, témoin: José Maria Manzanares.
    • Confirmation d'alternative à Nîmes: le , toros de Victoriano del Rio, parrain: Juan Bautista, témoin: José Maria Manzanares - 2 oreilles

Temporadas[modifier | modifier le code]

  • 2009 : 11 novilladas - une oreille à Arles, deux à Tarascon, une à Madrid
  • 2010 : 17 novilladas, 13 oreilles, 3 sorties a hombros
  • 2011: 3 corridas: 3 oreilles
  • 2012: 4 corridas: 2 oreilles
  • 2014: 2 corridas: 2 oreilles
  • 2015: 2 corridas: 2 oreilles
  • 2016: 5 corridas: 8 oreilles

Distinction[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [1] Thomas Joubert Matador de Toros site internet
  • page facebook de la pena Thomas Joubert

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Saint-Gilles Feria de la Pêche et de l'Abricot : Tomasito sort "a hombros", www.annuaire-mairie.fr, 27 juin 2011
  2. « Thomas Joubert gagne la Cape d Or », sur Feria Tv (consulté le 18 août 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liste de matadors