Thierry Acot-Mirande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thierry Acot-Mirande
Naissance
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Thierry Acot-Mirande, né en à Paris, est un critique, poète et écrivain de science-fiction français.

Critique de cinéma pour l'agence « Projets/Programmes » dans les années 1980, Thierry Acot-Mirande a également collaboré au fanzine Le Cinématographe dans le boudoir. Il voue une forte passion à l'ésotérisme, qui lui a été communiquée par l'écrivain André Dalmas. Il est par ailleurs auteur de plusieurs nouvelles fantastiques, d'articles, de romans et de poèmes, publiés chez divers éditeurs. Son titre le plus connu est le recueil Temps gelé.

Sa nouvelle Spyder a été porté à l'écran en 2009 par Ishibashi Kiyomi et est programmé pour le Festival international du film de Rotterdam 2014[1]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Anasandra, Éditions Akimbo, Paris, 2003.

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Ceux qui blessent, Éditions Akimbo, Paris, 2002.

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Montagnes russes, dans Le Sang des écrivains, Alain Pozzuoli dir., Les Belles Lettres, Paris, 2004.
  • Spyder, dans Numerista, Monsieur Toussaint Louverture, Toulouse, 2004.
  • Interview, dans Tatouages, Alain Pozzuoli dir., Les Belles Lettres, Paris, 2005.
  • Granta dans Collectif: Tu dis ça parce que tu m'aimes M. Toussaint Louverture, 1 jan. 2011 [5]

Autres[modifier | modifier le code]

  • L'influence des sociétés secrètes sur la littérature fantastique du XIXe et XXe siècle (article, avec Alain Pozzuoli), in Sociétés Secrètes, Éditions de l'Oxymore (coll. Emblèmes no 10), Montpellier, 2003.
  • Dictionnaire intergalactique des extraterrestres dans la culture populaire contemporaine, (avec préface de Alain Pozzuoli), Éditions Scali, 2007.
  • L'enfer du cinéma: dictionnaire des films cultes et maudits, avec Alain Pozzuoli, Éditions Scali, 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]