The Shack

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Cabane The Shack, en français, La Cabane, est un roman chrétien de William Paul Young paru en 2007. Publié en autoédition, il est un succès commercial de l'année 2008 aux États-Unis, dépassant la barre des 10 millions d'ouvrages vendus.

Le titre The Shack serait selon l'auteur une métaphore pour « la maison que vous construisez à partir de votre propre peine »[Note 1],[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Un premier roman de William Paul Young[modifier | modifier le code]

Dans un premier temps, la production littéraire de William Paul Young a pour but d'offrir des cadeaux à ses amis, jusqu'à ce que sa femme lui demande d'écrire quelque chose pour ses propres enfants, afin d'une part, de synthétiser et fixer sa pensée sur Dieu, et d'autre part pour entreprendre un travail thérapeutique intérieur[2]. Il en résulte un manuscrit, qui deviendra plus tard The Shack, destiné dans un premier temps uniquement à ses enfants et amis proches[2]. Selon un article du New York Times, ce serait également pour regagner la confiance de sa famille après une aventure extra-conjugale[1]. Le livre est ainsi tiré dans un premier temps à 15 exemplaires. Suite aux encouragements de ses amis, il soumet le manuscrit à des éditeurs, pour se voir opposer 26 refus. Young et ses amis créent alors leur propre maison d'édition, Windblown Media en 2007.

Ces informations proviennent uniquement des interviews données par l'auteur, sans que cela soit corroboré par des témoignages ou d'autres sources.

À la sortie de l'ouvrage, le budget publicitaire initial est de l'ordre de 200 $ et c'est par le biais du bouche à oreille qu'il atteint le classement du New York Times des meilleures de l'année 2008[1],[3].

Version française[modifier | modifier le code]

Les Éditions Trédaniel publient en mars 2009 la version française du roman, sous le titre La Cabane.

Il est traduit par Marie Perron.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. En anglais : « the house you build out of your own pain. »
Références
  1. a, b et c Motoko Rich, « ‘The Shack,’ a Christian Novel, Becomes a Surprise Best Seller - NYTimes.com », sur New York Times,‎ (consulté le 9 décembre 2013)
  2. a et b David G. Johnson, « Interview: William “Paul” Young, Author of The Shack », sur Nourish The Dream,‎ (consulté le 9 décembre 2013)
  3. « Aim at 'spiritually interested' sparks 'The Shack' sales », sur USA Today,‎ (consulté le 9 décembre 2013)