The NWA (catch)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir NWA.
Ne doit pas être confondu avec National Wrestling Alliance.
National Wrestling Alliance
Présentation
Membres Jim Cornette (leader et manager)
Barry Windham
Bodacious Bart
Bombastic Bob
Dan Severn
Jeff Jarrett
Ricky Morton
Robert Gibson (en)
Formation 1997
Séparation 1998
Fédération(s) World Wrestling Federation
Caractéristiques
Poids Windham : 275 lb (125 kg)[1]
Bart : 258 lb (117 kg)[2]
Bob : 235 lb (107 kg)[3]
Severn : 271 lb (123 kg)[4]
Jarrett : 230 lb (105 kg)[5]
Morton : 228 lb (104 kg)[6]
Gibson : 225 lb (102 kg)[7]
Taille Windham : 6 6 (1,98 m)[1]
Bart : 6 3 (1,91 m)[2]
Bob : 6 0 (1,83 m)[3]
Severn : 6 2 (1,88 m)[4]
Jarrett : 5 10 (1,78 m)[5]
Morton : 5 11 (1,8 m)[6]
Gibson : 5 11 (1,8 m)[7]

La National Wrestling Alliance (NWA) est un clan de catcheurs (lutteurs professionnels) travaillant à la World Wrestling Federation (WWF) entre 1997 et 1998. Il est composé de Jim Cornette qui est le manager de Dan Severn, Jeff Jarrett, Barry Windham les Rock 'n' Roll Express (en) (Ricky Morton et Robert Gibson (en)) et The New Midnight Express (en) (Bombacious Bart et Bombacious Bob).

Le clan se créé en 1998 et se veut être une invasion de catcheurs de la National Wrestling Alliance (NWA). Ils utilisent trois des titres majeurs de la NWA : le championnat poids lourd d'Amérique du Nord de la NWA (en), le championnat du monde par équipes de la NWA et le championnat du monde poids lourd de la NWA.

Histoire du clan[modifier | modifier le code]

Le , Jim Cornette fait le bilan de l'année écoulé[8]. Il déclare qu'il ne s'intéresse pas à D-Generation X, Sable ou encore le New World Order. Il déclare qu'en 1998, il compte proposer quelque chose de plus traditionnel[9],[8].

La semaine suivante, la WWF organise un match pour le championnat poids lourd d'Amérique du Nord (en) de la National Wrestling Alliance (NWA) alors vacant opposant Barry Windham à Jeff Jarrett[10]. Cornette commente ce combat et intervient en fin de match en frappant Windham dans le dos avec une raquette de tennis permettant à Jarrett d'être le nouveau champion[10]. Le , Cornette accueille les Rock 'n' Roll Express (en) (Ricky Morton et Robert Gibson (en)) qui sont alors les champions du monde par équipes de la NWA[9]. Une semaine plus tard, Jarrett défend avec succès son titre de champion poids lourd d'Amérique du Nord de la NWA face à Blackjack Bradshaw[11]. En fin de match Windham, qui est alors l'équipier de Bradshaw lui porte un lariat en voulant frapper Jarrett ; cela marque la fin de l'alliance entre Bradshaw et Windham et ce dernier s'allie alors avec Jarrett et The Rock 'n' Roll Express[11]. Morton et Gibson défendent leur titre de champion du monde par équipe avec succès le 16 février face à The Headbangers (Mosh et Thrasher) qui se font disqualifier pour avoir projeté Gibson en dehors du ring[a],[12]. La semaine suivante, The Headbangers mettent fin au règne de champion du monde par équipes de la NWA de The Rock 'n' Roll Express[13]. Jarrett quitte le clan le 2 mars, dans la foulée la NWA annonce que le titre de champion poids lourd d'Amérique du Nord de la NWA est vacant[9]. The Rock 'n' Roll Express se font exclure du clan 15 jours plus tard après une défaite face à The Headbangers, The New Midnight Express (en) (Bombacious Bart et Bombacious Bob) les remplace[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il s'agit d'une ancienne règle de la National Wrestling Alliance.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Barry Windham », sur www.onlineworldofwrestling.com (consulté le 19 juin 2018)
  2. a et b (en) « Mike Barton », sur www.onlineworldofwrestling.com (consulté le 19 juin 2018)
  3. a et b (en) « Hardcore Holly », sur www.onlineworldofwrestling.com (consulté le 19 juin 2018)
  4. a et b (en) « Dan Severn », sur www.onlineworldofwrestling.com (consulté le 19 juin 2018)
  5. a et b (en) « Jeff Jarrett », sur www.onlineworldofwrestling.com (consulté le 19 juin 2018)
  6. a et b (en) « Ricky Morton », sur www.onlineworldofwrestling.com (consulté le 19 juin 2018)
  7. a et b (en) « Robert Gibson », sur www.onlineworldofwrestling.com (consulté le 19 juin 2018)
  8. a et b (en) Logan Scisco, « What the World Was Watching: Monday Night Raw - December 29, 1997 » [archive], sur www.rspwfaq.net, (consulté le 19 juin 2018)
  9. a b et c (en) David Brashear, « Great-ing Gimmicks of the Past: The NWA Invasion » [archive], sur www.insidepulse.com, (consulté le 19 juin 2018)
  10. a et b (en) Jack Bramma, « Ring Crew Reviews: WWE Monday Night Raw – January 5, 1998 », sur www.411mania.com, (consulté le 20 juin 2018)
  11. a et b (en) Scott Keith, « The SmarK RAW Rant – 01.19.98 » [archive], sur www.insidepulse.com, (consulté le 22 juin 2018)
  12. (en) Brandon Stroud, « The Best And Worst Of WWF Raw Is War 2/16/98: Everything’s Filler In Texas », sur www.uproxx.com, (consulté le 17 août 2018)
  13. (en) Logan Scisco, « What the World Was Watching: Monday Night Raw - February 23, 1998 » [archive], sur www.rspwfaq.net, (consulté le 11 septembre 2018)
  14. (en) Logan Scisco, « What the World Was Watching: Monday Night Raw - March 17, 1998 » [archive], sur www.rspwfaq.net, (consulté le 10 janvier 2019)