The KMPlayer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec KMPlayer.
The KMPlayer
Logo

Développeur Pandora TV (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Première version Voir et modifier les données sur Wikidata
Dernière version 4.0 () [+/-]
Écrit en Embarcadero Delphi, C++, Assembleur, C et Object PascalVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement Windows
Type Lecteur multimédia
Licence Freeware
Site web kmplayer.com

The KMPlayer, aussi appelé The K-Multimedia Player ou KMP, est un lecteur multimédia pour Windows qui lit un grand nombre de formats comme VCD, DVD, AVI, MKV, Ogg Theora, OGM, 3gp, MPEG-1/2/4, WMV, RealMedia, Flash Video et QuickTime parmi d'autres (Il est basé sur une bibliothèque de FFmpeg). Il gère un grand nombre de sous-titres et permet aussi de capturer de l'audio, de la vidéo, et de faire des capture d'écran.

Il lit aussi les fichiers contenus dans des archives RAR et ZIP et les fichiers incomplets ou n'ayant pas la bonne extension de fichiers. Il supporte certains plugins Winamp.

Historique[modifier | modifier le code]

K-Multimedia Player fut développé par Young-Huee Kang, et sa première version vit le jour le 1er octobre 2002.

En mars 2008, Pandora TV, sorte de Dailymotion coréen, a acquis les droits de The KMPlayer. De nombreux utilisateurs se sont montrés préoccupés de l'avenir de The KMPlayer. Pandora TV a voulu rassurer les utilisateurs en indiquant que le programme resterait gratuit et que, s'il devait être commercialisé, cela se ferait sous forme d'un programme distinct[1].

Lors du rachat de The KMPlayer par PandoraTV, le développeur Young-Huee Kang développa un fork de The KMPlayer du nom de PotPlayer (en). Ce dernier n'était initialement disponible qu'en coréen, mais depuis mai 2014 des traductions internationales ont vu le jour.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Le "K" de KMP fait référence à l'initiale du nom de famille du développeur (Kang).
  • C'est un logiciel coréen mais il est traduit en 15 langues dont le français.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]