The Fall of Troy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Fall of Troy
Description de cette image, également commentée ci-après
The Fall of Troy sur scène en 2007.
Informations générales
Surnom Thirty Years War
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Mathcore, math rock, rock progressif, post-hardcore, screamo (débuts[1])
Années actives 20022010 ; depuis 2013
Labels Equal Vision Records, Lujo Records
Site officiel www.thefalloftroy.com
Composition du groupe
Membres Thomas Erak
Tim Ward
Andrew Forsman
Anciens membres Frank Ene

The Fall of Troy est un groupe de post-hardcore américain, originaire de Mukilteo, à Washington. Il est influencé par les groupes progressifs Rush et King Crimson et les groupes expérimentaux At the Drive-In et The Blood Brothers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (2002–2006)[modifier | modifier le code]

Thomas Erak, en 2007.

The Fall of Troy est initialement formé en 2002 comme groupe de screamo sous le nom de Thirty Years War (La Guerre de Trente Ans en français)[1]. Il comporte un quatrième membre : Mike Munro en tant que deuxième guitariste[2]. Thirty Years War publie deux EP, Martyrs Among the Casualties et Live at the Paradox. Au moment où le groupe retourne dans les studios pour un nouvel enregistrement, Munro quitte le groupe pour se concentrer sur ses études. Ils décident alors de changer de nom et comme pour la première fois, ils ouvrent un livre d'histoire en pointant au hasard des évènements jusqu'à satisfaction.

En mai 2003, le trio rentre dans les studios de Seattle. À cette époque, les trois membres du groupe étaient âgés de 17 ans et tous les morceaux furent enregistrés en moins d'une semaine durant leur vacances. Le sort leur premier album éponyme, The Fall of Troy, sur le label Lujo Records[1],[3]. À peine quelques mois plus tard, en 2004, sort un EP auto-produit : Ghostship, prémisse de leur Phantom on the Horizo. Ghostship leur permet de se faire repérer par Equal Vision Records qui leur demande une nouvelle démo. Les chansons Tom Waits et Laces Out, Dan décidera la maison de disques à leur offrir un contrat pour un album.

En 2005, le groupe sort leur deuxième album, Doppelgänger le [4]. La chanson F.C.P.R.E.M.I.X. leur permet de gagner une certaine notoriété grâce à son apparition dans les jeux vidéo Saints Row[5], MLB 2K6 et Guitar Hero III: Legends of Rock[6]. En 2006, le premier album du groupe, publié sur Lujo Records, est réédité par Equal Vision Records. Durant une tournée de cette même année, le chanteur et guitariste Thomas Erak déclare : « C'est le dernier morceau que The Fall of Troy jouera ensemble. »

Manipulator et séparation (2006–2012)[modifier | modifier le code]

Malgré tout, en 2007 sort un troisième album, Manipulator, toujours sur le même label, produit par Matt Bayles, producteur, entre autres, de groupes célèbres tels qu'Isis, Botch ou Mastodon. Le premier single issu de cet album sera Cut Down All the Trees and Name the Streets After Them et une vidéo sera publiée le 8 août 2007, tout comme pour Ex-Creations, deuxième single de l'album. C'est durant le mois de novembre 2007, en pleine tournée, que Tim décide de quitter le groupe. Le groupe confirmera plus tard qu'il les quitte à cause du stress. Il est remplacé par Frank Ene, bassiste du groupe … of Stalward Fads.

Le sort l'EP Phantom on the Horizon regroupant les cinq actes de Ghostship avec des interludes. Thomas Erak le décrit comme un seul et même morceau sur un seul album. Le 26 février 2009, le groupe annonce sur leur Myspace leur retour aux studios au côté du producteur Terry Date. In the Unlikely Event sortira le [7], et une tournée mondiale s'ensuivra.

Le 26 février 2010, The Fall of Troy annonce sa séparation[8] Le trio donne une dernière entrevue à Mario Trevizo du Lexington Music Press[9]. Après la séparation de Fall of Troy, Thomas Erak forme Just Like Vinyl. En janvier 2013, Erak est annoncé dans le groupe de post-hardcore Chiodos[10]. Andrew Forsman remplace Erak comme batteur dans le groupe local The Monday Mornings en 2010.

Réunion et OK (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Les membres de The Fall of Troy se réunissent pour trois nuits en décembre 2013 à Austin, Texas. Chaque nuit, les membres jouent trois albums (The Fall of Troy, Doppelgänger et Manipulator) dans leur intégralité[11]. Le groupe annonce ensuite sa réunion pour 2014 avec la sortie d'un nouvel album[12]. En décembre 2014, Thomas Erak annonce le départ de Chiodos pour se consacrer au nouvel album de The Fall of Troy et à sa famille[13]. The Fall of Troy se lance dans une tournée spéciale dix ans de leur deuxième album Doppelgänger en septembre et novembre 2015 avec And So I Watch You from Afar et Kylesa[14],[15].

Après deux ans de mises à jour, The Fall of Troy annonce formellement son neuvième album studio et suite de In the Unlikely Event publié en 2009. Le nouvel album, intitulé OK, est publié le sur le site web du groupe en pay what you want[16],[17].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Jason Ankeny, « The Fall of Troy Biography », sur AllMusic (consulté le 9 août 2016).
  2. « Biographie », sur Metalorgie (consulté le 9 août 2016).
  3. (en) « The Fall of Troy - The Fall of Troy Overview », sur AllMusic (consulté le 9 août 2016).
  4. (en) Greg Prato, « Doppelgänger Overview », sur AllMusic (consulté le 9 août 2016).
  5. « Saints Row : des voix et de la musique », sur JeuxActu (consulté le 9 août 2016).
  6. (en) « An Interview With The Fall of Troy: Abstract Interplay », sur theaquarian.com, (consulté le 9 août 2016).
  7. (en) Phil Freeman, « In the Unlikely Event Overview », sur AllMusic (consulté le 9 août 2016).
  8. (en) Tim Karan, « The Fall of Troy Calls it Quits », Alternative Press, (consulté le 26 février 2010).
  9. (en) « Interview – Music Press », Lexingtonmusicpress.com (consulté le 15 septembre 2011).
  10. (en) « Chiodos Welcome Thomas Erak to the Band », altpress.com (consulté le 17 janvier 2013).
  11. (en) Brian Kraus, « The Fall of Troy announce three reunion shows, playing albums in their entirety », Alternative Press, (consulté le 9 septembre 2013).
  12. (en) Kriston McConnell, « The Fall Of Troy May Be Releasing A Free Album In 2014 », Under The Gun Review, (consulté le 2 janvier 2014).
  13. (en) Tyler Sharp, « Thomas Erak exits Chiodos in order to focus on the Fall Of Troy », Alternative Press, (consulté le 2 avril 2016).
  14. (en) Tyler Sharp, « The Fall Of Troy announce Doppelgänger 10-year anniversary tour », Alternative Press, (consulté le 2 avril 2016).
  15. « The Fall of Troy announce Doppelganger 10 year anniversary tour », (consulté le 9 août 2016).
  16. (en) Calum Slingerland, « The Fall of Troy Tease First New Album in Seven Years », Exclaim!, (consulté le 2 avril 2016).
  17. (en) Calum Slingerland, « The Fall of Troy Release OK for Free, Plot World Tour », Exclaim!, (consulté le 20 avril 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]