The Automatic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Automatic
Description de cette image, également commentée ci-après
The Automatic en concert le 20 novembre 2008.
Informations générales
Surnom The Automatic Automatic, White Rabbit
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Electro, indie pop, punk rock, rock indépendant
Années actives Depuis 1998
Labels B-Unique Records
Site officiel www.theautomatic.co.uk
Composition du groupe
Membres Robin Hawkins
James Frost
Iwan Griffiths
Paul Mullen
Anciens membres Alex Pennie

The Automatic, aussi connu sous le nom de The Automatic Automatic aux États-Unis[1] est un groupe d'indie pop britannique, originaire de Cardiff, dans le Pays de Galles. À l'origine, ils s'appelaient White Rabbit, ils se sont renommés The Automatic, la musique étant selon eux l'antidote à « la vie automatique ».

Après le lycée, ils signent leur premier album chez B-Unique Records (maison de disques des Kaiser Chiefs et Ordinary Boys). Voulant échapper à l'université ils commencent à jouer ensemble, influencés entre autres par Jarcrew, Blur et les Blood Brothers. Leur album enregistré, ils partent sur la route avec des groupes tels que Hard-Fi, The Ordinary Boys ou encore The Kooks.

Après le festival Get Loaded In The Park à la fin d'août 2007, Alex Pennie prend la décision de quitter le groupe. Alors que les trois autres membres du groupe partiront bientôt aux États-Unis enregistrer leur nouvel album. Alex Pennie est remplacé par Paul Mullen qui prend sa place au sein du groupe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1998–2004)[modifier | modifier le code]

Les membres se rencontrent pendant la primaire, au début des années 1990, et forment un groupe à 13 ans. Alex Pennie est recruté cinq ans plus tard[2],[3]. Ils s'appelaient à l'origine White Rabbit, jusqu'en février 2005[4] avant de se rebaptiser The Automatic pendant que leur style musical était selon eux l'antidote à « la vie automatique »[5]. Après avoir enregistré une démo deux pistes intitulée Monster et Rats en 2005[6], ils signent un contrat de cinq ans[5] avec B-Unique Records[7].

Not Accepted Anywhere (2005–2007)[modifier | modifier le code]

The Automatic au Camden Crawl en 2006.

Après leur signature avec B-Unique le groupe commence à écrire et enregistrer son premeir album, qui prend forme avec la sortie d'un premier morceau, Recover, accompagné le 7 novembre 2005 de la face B Jack Daniels[8] ; pour les deux prochains mois, le groupe reste en studio, et écrit un album qui doit être prêt avant janvier, délai imposé par leur label[9]. Le premier single Recover n'atteint pas les classements, mais le NME les inclus dans sa tournée, et se réfère à eux comme « le son de 2006 »[10],[11] ; le groupe obtient rapidement le succès et est récompensé meilleur nouveau groupe aux Pop Factory Awards 2005[12].

Après avoir tourné avec The Kooks en début 2006, le groupe sort son deuxième single, Raoul, le 27 mars 2006, étant le premier éligible atteignant la 35e place de l'UK Singles Chart ; le morceau On the Campaign Trail est aussi publié sur le CD single, et Trophy Wives est publié en vinyle ; le single est fdiffusé sur MTV Two entre autres[13], et le groupe tournera en soutien au single et à son nouvel album[11]. Le 27 avril 2006, Not Accepted Anywhere est annoncé ; l'album 12 pistes sera publié chez B-Unique Records le 19 juin 2006, avec un nouveau single, Monster[14]. À la sortie de l'album, celui-ci reçoit u naccueil mitigé, notamment à cause des cris en fond pitchés d'Alex Pennie[15],[16]. L'album atteint dans grands chiffres de vente, et se classe troisième de l'UK Album Chart, où il reste près d'un an et demi ; le single Monster est aussi un grand succès qui atteint la quatrième place des classements[17]. L'EP Raoul, une collection de faces B et de chansons inédites qui n'ont pas été incluses dans l'album, est publié le 17 juillet 2006[18]

Après la sortie de l'album, le groupe joue en tournée avec Cat the Dog et Viva Machine, puis pendant 13 dates britanniques, apparaissant notamment au GMTV aet à des festivals locaux comme T4 on the Beach et T in the Park. La réédition de leur single Recover atteint la 32e place des classements, après sa sortie le 18 septembre 2006. Le groupe joue aussi en Europe et au Japon[19]. À Noël 2006, le groupe écrit deux nouveaux morceaux qu'il jouera au NME Rock Tour 2007 ; ils s'intitulent Steve McQueen et Revolution (ou Secret Police) qui s'accompagnera d'une reprise de Life During Wartime des Talking Heads, et d'un cinquième et dernier single de Not Accepted Anywhere, une autre réédition de Recover[20],[21]. Le single se classe 36e, moins bien que lorsqu'il était classé 32e[22],[23].

Après une tournée britannique, le groupe sort Not Accepted Anywhere en Amérique du Nord en juin. Il est précédé par une venue au Warped Tour 2007[24]. Le groupe embarque ensuite dans une tournée américaine, avant de revenir chez eux pour une dernière date en soutien à Not Accepted Anywhere au Get Loaded in the Park[25],[26].

This Is a Fix (2007–2008)[modifier | modifier le code]

Le 18 septembre 2007, The Automatic annonce le départ d'Alex Pennie de Automatic. Alex joue pour la dernière fois avec les membres au Get Loaded in the Park 2007, mais restera actif dans l'enregistrement de leur prochain album, This Is a Fix[27],[28]. En novembre 2007, le NME rapporte que le groupe n'a plus eu contact direct avec Pennie depuis la séparation. Hawkins parlera avec lui sur MySpace, expliquant qu'il va bien et qu'il a un nouveau groupe de punk rock[29]. Pennie confirme en 2009 explique avoir eu un pincement au cœur après avoir accédé avec son groupe Decimals au même studio qu'avec The Automatic, travaillant avec les mêmes personnes, une situation qu'il décrit comme « revenir avec son ex-copine[30]. »

Ils recrutent par la suite Paul Mullen de Yourcodenameis:Milo comme guitariste, chanteur et claviériste, permettant ainsi de ne pas remplacer directement Alex Pennie. Le groupe travaille et enregistre déjà dix morceaux[31], dont deux (Steve McQueen et Secret Police) qui seront joués en 2007 lors de différentes tournées[27],[32],[33],[34].

L'enregistrement de leur album se termine en mars, et le groupe entame une mini-tournée dan de petits clubs « à proximité des fans », avec leurs amis de Viva Machine et avec notamment Canterbury et Attack Attack à quelques dates[35]. Le premier single issu de This Is a Fix est annoncé sous le titre de Steve McQueen, et joué au NME 2007 Tour, et publié le 18 août 2008[36],[37].

Tear the Signs Down (2009–2010)[modifier | modifier le code]

The Automatic au festival Barry Waterfront en 2009.

En début 2009, le groupe commence à enregistrer de nouveaux morceaux, et dès mars, certains en sont déjà au stade de développement, et d'autres en phase de démo[38]. Après quatre morceaux enregistrés en avril, le groupe annonce un troisième album[39]

Le 28 septembre 2009, le groupe annonce plusieurs dates britanniques en novembre coïncidant avec la sortie du single Interstate[40],[41]. Le groupe révèle avoir mis un terme à son contrat avec B-Unique et Polydor Records ; la distribution et campagne publicitaire de This Is a Fix n'atteindra pas l'effet escompté. À la place, le groupe auto-finance son troisième album, et Armoured Records est fondé, et distribué par EMI Group[42]. En octobre, le tournage du clip du single Interstate prend place à Cardiff devant le Chapter Arts Centre en face d'une sculpture en bois créée par Alan Goulbourne[43],[44].

Entre janvier et mars 2010, des dates de tournée sont révélées par le magazine The Fly après la fin des dates en novembre[45]. Le second single, Run and Hide, autrefois intitulé Parasol, est diffusé sur la BBC Radio 1 par Zane Lowe le 19 janvier 2010, et prévu pour le 1er mars 2010 – une semaine avant la sortie de l'album[46]. Le clip est diffusé une semaine plus tard, à la réouverture du Cardiff Coal Exchange[47]. Tear the Signs Down est, comme pour son prédécesseur, accueilli d'une manière mitigée par la presse spécialisée, Rock Sound le note d'un 9/10[48], mais The Skinny le note que d'une étoile sur cinq[49]

Autres projets (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

The Automatic est actuellement inactif, sans véritable plan pour les tournées, et ne prévoit pas non de se séparer. Mullen forme le groupe Young Legionnaire avec le bassiste de Bloc Party Gordon Moakes, qui sortira le premier album Crisis Works en 2011, et Frost forme un projet appelé EFFORT avec le DJ Jen Long, publiant ainsi l'EP en 2010[50].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Ancien membre[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The Automatic Automatic interview », They Will Rock You (Mary Ouellette), (consulté le 2 mars 2008).
  2. (en) « The Automatic play Cardiff », BBC Radio 6, (consulté le 14 mars 2008).
  3. (en) « About The Automatic Automatic », Haystack Biographies, (consulté le 14 mars 2008)
  4. (en) « The Automatic Automatic (2007 Band Profile) », MTV, (consulté le 14 mars 2008)
  5. a et b (en) « /Wales Music/ The Automatic interview (2005) », BBC (Nat Davies), (consulté en 2005)
  6. (en) « The Automatic », MOJO, (consulté le 11 mai 2008).
  7. (en) « B Unique Records – Artists – The Automatic », B-Unique Records, .
  8. (en) « The Automatic – Recover », BBC, (consulté le 19 août 2008).
  9. (en) « Rocklouder catches up with The Automatic to talk all about the new album, on the last night of their first tour with new boy Paul Mullen », Rocklouder (Phillip May), (consulté le 3 mai 2008).
  10. « The Automatic @ Bar Pure », BBC, (consulté le 19 août 2008).
  11. a et b (en) « The Automatic announce tour details », NME, UK, (consulté le 3 mai 2008)
  12. (en) « The Automatic "Recover" », BBC Wales, (consulté le 15 mars 2008).
  13. (en) « New Automatic Reviews ... », theautomatic.co.uk, (consulté le 19 août 2008)
  14. « The Automatic announce debut album release », NME, UK, (consulté le 3 mai 2008)
  15. « The Automatic Not Accepted Anywhere », Drowned In Sound, (consulté le 19 août 2008)
  16. « The Automatic – The popsters borrow some emo and a bit of Kaiser Chiefs to give us lots of good tunes! », NME, UK, (consulté le 19 août 2008).
  17. « The Automatic – Interview (2008) », Digital Spy, (consulté le 18 août 2008)
  18. « The Automatic compilation EP "Raoul" », Virgin Music, (consulté le 16 mars 2008)
  19. (en) « The Automatic 2007 Interview », Designer Magazine, (consulté le 15 mars 2008).
  20. (en) « BBC Nottingham Radio Interview Segment, Prior to NME Indie Rock Tour », BBC Radio (Interview with Guitarist James Frost), (consulté le 31 mai 2008)
  21. (en) « The Automatic – Raoul (B-Unique) », musicOHM, (consulté le 31 mai 2008).
  22. « (Review) Raoul 2007 Re-release single », Tourdates.co.uk, (consulté le 15 mars 2008)
  23. (en) « NME Rock Tour – Liverpool Mountford Hall », thebeatsurrender.co.uk, (consulté le 15 mars 2008).
  24. (en) « Columbia Records Announces the Stateside Release of 'Not Accepted Anywhere,' the Acclaimed début Album From Emerging UK Band, The Automatic Automatic », PR Newswire, (consulté le 20 mars 2007).
  25. (en) « The Automatic Automatic: Double the Name, Double the Fun », Spin, (consulté le 18 juin 2008)
  26. (en) « The Automatic plot first US headlining tour », NME, UK, (consulté le 18 juin 2008).
  27. a et b (en) « Automatic now Pennie less », icwales (Gavin Allen), (consulté le 2 décembre 2007).
  28. (en) « Get Loaded in the Park – Sunday 26 August 2007 », efestivals, (consulté le 8 janvier 2008).
  29. « The Automatic; We Weren't "Cool" Enough For Pennie », NME, UK, (consulté le 22 mars 2008)
  30. Bethan Elfyn, « Radio 1 Interview with Alex Pennie of Decimals & live session », BBC Radio 1,‎ (lire en ligne).
  31. (en) « What we've been up to since last blog innit », theautomatic.co.uk (James Frost blog), .
  32. « Yourcodenameis: The Automatic, apparently », Drowned in Sound, (consulté le 26 mars 2008)
  33. (en) « The Automatic announce famous new member », NME, UK, (consulté le 26 mars 2008)
  34. « Automatic Automatic Interview (w/ Iwan Griffiths) », warpedtour.net (Unofficial Warped Tour Guide), (consulté le 26 mars 2008)
  35. (en) « The Automatic Announce UK Club Tour », gigwise (Daniel Melia), (consulté le 28 mars 2008)
  36. (en) « The Automatic Announce UK Tour! », Rocklouder.co.uk, (consulté le 21 février 2008).
  37. (en) « New line-up, new sound, new album for the Welsh rockers… », MTV, (consulté le 25 mai 2008).
  38. (en) « 6 brand spanking new tracks fully demoed and mixed and sounding like phat bastards. Can't wait to start gigging them. », Twitter, (consulté le 11 janvier 2009).
  39. (en) « Forum », theautomatic.co.uk, (consulté le 4 septembre 2009)
  40. (en) « The Automatic announce UK tour and ticket details », NME, (consulté le 9 février 2011).
  41. (en) « November Tour Dates », theautomatic.co.uk, (consulté le 9 février 2011).
  42. (en) « The Automatic sign sales and distribution deal with EMI Label Services », EMI, (consulté le 9 février 2011).
  43. « We is making a music video. If you're round chapter arts in Cardiff come say hi », The Automatic,‎ (lire en ligne)
  44. « Spying out the window at The Automatic filming their latest video out the front of Chapter in front of the specially painted hoardings », Chapter Arts Centre,‎ (lire en ligne)
  45. ( langue non reconnue : n) « The Automatic Confirm 2010 Dates », The Fly, (consulté le 9 février 2011)
  46. (en) Zane Lowe, « Returning Bands », BBC Radio 1, (consulté le 9 février 2011)
  47. (en) « Run and Hide Video Online Now », theautomatic.co.uk,‎ (lire en ligne).
  48. (en) Tim Newbound, « The Automatic – Tear The Signs Down », Rock Sound, (consulté le 9 février 2011)
  49. (en) Nick Mitchell, « The Automatic – Tear The Signs Down », The Skinny,‎ (lire en ligne)
  50. « Rich Jackson @ Sub Bubble HQ », subbubblestudios.com (consulté le 9 février 2011).

Erreur de référence : La balise <ref> définie dans <references> avec le nom «  » n’a pas de contenu.

Liens externes[modifier | modifier le code]