Test navette de Luc Léger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le test de Luc Léger est un test physique qui permet de déterminer la vitesse maximale aérobie (VMA) et d'estimer d'après celle-ci la consommation maximale d'oxygène (VO2Max).

Il a été créé par le docteur Luc Léger, docteur d'état canadien et enseignant à l'Université de Montréal.

Il est utilisé dans le domaine sportif, scolaire (éducation physique et sportive) et dans les tests de l'armée et autres corporations d'état : sapeur-pompiers, police, gendarmerie, etc.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Des repères sont installés tous les 20 mètres sur une piste d'athlétisme.

Le sujet commence par courir à moins de 4 km/h pendant deux minutes. Un signal retentit à chaque fois que le sujet devrait passer devant un repère s'il courait à la bonne vitesse.

Généralement, la distance séparant deux repères est de 20 mètres, mais cette dernière peut varier. Toutes les minutes, la vitesse à suivre augmente de 0,5 km/h. Le sujet doit donc accélérer légèrement toutes les minutes après son échauffement d'une minute. Lorsque le signal est émis avant qu'il n'ait atteint le repère, on considère qu'il a atteint sa VMA.

La durée du test doit être comprise entre 15 et 20 minutes[1].

Différence avec le test de Léger[modifier | modifier le code]

Ce test ressemble au test de Léger avec lequel il peut être confondu. Mais il en diffère sur un point majeur : sa course est continue et non hachée par des allers et retours.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. d'où la vitesse initiale de VMA : 4 km/h

Voir aussi[modifier | modifier le code]