Terres lorraines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Terres lorraines
Auteur Émile Moselly
Genre Roman
Éditeur Plon
Date de parution 1907
Pays d'origine Drapeau de la France France
Nombre de pages 296

Terres lorraines est un roman d'Émile Moselly publié en 1907. Il fut récompensé rétroactivement la même année par le prix Goncourt, en lieu et place du recueil de nouvelles Jean des Brebis ou le livre de la misère du même auteur.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est cet ouvrage qui fut initialement récompensé par l'Académie Goncourt mais, paru en 1904, sa désignation allait à l'encontre du testament d'Edmond de Goncourt qui spécifiait que le titre couronné devait avoir été publié dans l'année. Terres lorraines ayant été publié en 1907, c'est cet ouvrage qui figure sur la liste officielle des prix Goncourt[1].

Terres lorraines, à l'image de l'ensemble des premières œuvres de l'auteur, s'inscrit dans le courant régionaliste dont Émile Moselly est un représentant pour la Lorraine. Comme dans ces précédentes nouvelles, il y décrit en détail les paysages lorrains, le monde rural, la vie des humbles et des miséreux.

Résumé[modifier | modifier le code]

Un pêcheur sur la Moselle, tourmenté par des désirs d'indépendance et de découvertes, abandonne sa terre natale pour s'embarquer sur un navire qui fait le trafic entre la Lorraine et la Flandre. Il y perdra sa fiancée qui meurt à la suite de son départ et sera entraîné dans une vie de nomade loin des paysages lorrains familiers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Léon Deffoux, Chronique de l'Académie Goncourt, 1929.