Tchatkal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tchatkal
(Karakouldja)
Illustration
Le Tchatkal se jetant dans le réservoir du Tcharvak
Caractéristiques
Longueur 233 km
Bassin 7 110 km2
Bassin collecteur Syr Daria
Débit moyen 122 m3/s (réservoir de Tchatkal)
Cours
Embouchure réservoir de Tcharvak
Géographie
Pays traversés Drapeau du Kirghizistan Kirghizistan, Drapeau de l'Ouzbékistan Ouzbékistan

Le Tchatkal est une rivière de Kirghizie et d'Ouzbékistan, appartenant au bassin du Syr Daria, qui se jette dans le réservoir du Tcharvak, non loin du village de Bourtchmoulla. Son cours est de 233 kilomètres.

Description[modifier | modifier le code]

Le Tchatkal, qui est alimenté par la fonte des neiges, prend sa source dans les pentes sud-ouest de l'Alataou de Talas. Il traverse dans son cours supérieur une vallée large[1] entre des pentes abruptes et élevées. Après la confluence avec la rivière Ters, le Tchatkal traverse une gorge profonde[2]. Ses affluents gauches principaux sont les rivières Ters (8,1 % du bassin) et Akboulak (11,9 % du bassin), ses affluents droits principaux, les rivières Sandaltach (16,8 % du bassin) et Koksou (5,9 % du bassin). Son débit moyen est de 72 m3/s jusqu'à 180 m3/s. avant de se jeter dans le réservoir.

Vue du Tchatkal du pic d'Aoukachka (pic du Chasseur)

À l'époque soviétique, des itinéraires touristiques rencontraient une certaine popularité, une base ayant été fondée en octobre 1975 pour les sports aquatiques à Bourtchmoulla, qui était régulièrement visitée par des équipes venues de Léningrad ou de Moscou, mais la situation touristique est plus difficile aujourd'hui.

Dans les environs du village d'Obi-Rakhmat (Aourakhmat), les restes d'un homme préhistorique (50 000 ans av. J.-C.) ont été découverts en 2003 sur les bords d'un affluent droit du Tchatkal, le Paltaou.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La vallée du Tchatkal
  2. Le côté gauche est formé par la chaîne du Koksou